Réduction des effets du changement climatique: le gouvernement Kényan débloque plus de 1 milliard de dollars pour la construction de deux barrages

Le gouvernement kényan a décidé de construire plusieurs barrages afin d’améliorer la sécurité hydrique et les conditions de vie de sa population. Le pays est en effet de plus en plus touché par des vagues de sécheresse et d’inondation en raison en grande partie des effets du changement climatique.

L’un des projets envisagés par le gouvernement est le barrage de Koru-Soin qui sera construit afin d’alimenter en eau les comtés de Kisumu et de Kericho à l’ouest du pays. Sa mise en place a été estimée à 375 millions $ et les travaux de construction devraient bientôt démarrer.

Une autre infrastructure à construire est le barrage polyvalent de Magwagwa qui sera implanté dans l’est du pays. Selon le directeur exécutif de la Lake Development Authority, Raymond Omollo, le projet d’un coût évalué à 868 millions $ n’attend que l’approbation du Trésor national.

L’infrastructure de 95 mètres de haut et de 450 mètres de long sera implantée sur le lac Victoria partagé par le pays avec l’Ouganda et la Tanzanie. Elle permettra également de générer 120 MW.

Au Kenya, les inondations ont tué plus de 200 personnes et déplacé au moins 100 000 personnes au cours de cette année. Le gouvernement prévoit de consacrer 46,8 millions $ à la réparation des routes et ponts endommagés par ces inondations afin de minimiser l’impact de tels événements extrêmes dans le futur.

Les inondations de cette année contrastent avec la sécheresse qui a frappé le pays l’année dernière menaçant la sécurité alimentaire de plus de 1,5 million de personnes.

« L’aspect le plus dangereux du changement climatique est que ce genre d’événements extrêmes entraîne d’autres incidences écologiques et environnementales telles que les criquets pèlerins, les parasites et les maladies. Les gouvernements doivent se préparer à faire face à davantage d’inondations, de sécheresses et de parasites à l’avenir », a affirmé Salih Babiker, un climatologue de l’Autorité intergouvernementale pour le développement qui a étudié et observé le changement climatique dans 11 pays africains.

Gwladys Johnson Akinocho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *