À Gao (Mali): les radios de proximité et les acteurs de la société civile s’engagent dans la prévention de la COVID19

Par croissanceafrique

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les habitants de Gao se mobilisent pour y faire face, avec en pointe les organisations de la société civile et les radios de la ville et de la région. Dans cette lutte face à la COVID19, ils peuvent compter sur le soutien de la MINUSMA.

Pour contribuer à la lutte contre la COVID19, l’URTEL (Union des Radio et Télévisions Libres du Mali) et les radios membres de ses antennes régionales de Gao et Ménaka se sont mobilisées. Elles informent leurs auditeurs sur la progression de la maladie ainsi que sur les mesures et gestes barrières pour s’en prémunir. Ces radios sensibilisent non seulement par la lecture quotidienne de communiqués du Ministère de la Santé, mais également par la diffusion de messages de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et par des émissions en langues locales. Dans le cadre de leur partenariat avec la MINUSMA, certaines parmi elles rediffusent également l’émission « Objectif Santé », un programme de Mikado FM (la Radio des Nations Unies), produit avec la participation de l’OMS et des acteurs de santé maliens.

Dans cette mobilisation générale, les acteurs de la société civile de Gao ne sont pas en reste. La jeunesse en est un exemple. À travers ses Conseils Régional et Communal, elle a entrepris une campagne de sensibilisation, qui passe notamment par la publication de messages vidéo de personnalités influentes (notabilités et leaders d’opinion locaux) sur les réseaux sociaux et sur les ondes des radios, dont « La Voix des Jeunes et des Enfants ». La jeunesse de Gao mène également de nombreuses actions de terrain, en distribuant notamment des masques.

Pour soutenir cette dynamique, la MINUSMA a initié plusieurs projets. Ceux-ci permettent de venir en aide aux acteurs œuvrant dans le domaine du développement et de la santé, comme les ONG Union pour un Avenir Ecologique et Solidaire (UAVES) et Sahara Santé, dans le but de sensibiliser les couches les plus vulnérables. Ce projet sera suivi d’un autre projet à impact rapide de sensibilisation à la COVID19 qui verra la synergie entre les radios de proximité de l’URTEL-Gao et les confessions religieuses.

Toutes ces actions sont entreprises conformément au plan de riposte régional, piloté par la Direction régionale de la Santé et par la Direction régionale du Développement Economique et Social.

Les contributions de la Mission des Nations Unies au Mali en particulier et du Système de l’ONU au Mali en général, ne se matérialisent pas toujours par des projets aux budgets importants. Cette semaine par exemple, la MINUSMA a opéré une remise symbolique de centaines de t-shirts ONU pour la sensibilisation sur la COVID19. Un acte symbolique qui permet d’entretenir la lutte contre la pandémie. Lors de la cérémonie de remise officielle, le Directeur régional de la Jeunesse et des Sports de Gao, Abdrahamane Cisse, a salué l’engagement des différents partenaires notamment : « les Nations Unies nous ont outillé pour continuer la sensibilisation ». Il a aussi rappelé aux jeunes leur devoir d’exemplarité : « Si vous êtes au-devant de la sensibilisation, vous ne pouvez pas les sensibiliser tant que vous ne leur montrez pas que vous appliquez toutes les mesures barrières. Il faut que vous leur montriez l’exemple à suivre ». Une recommandation faite au regard de la difficulté qu’ont encore de nombreux habitants de la région à appliquer les gestes barrières. Toutefois, l’engagement des acteurs locaux donne de bons espoirs, quant à leur capacité à endiguer la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *