NIGER: La Banque mondiale alloue un financement additionnel de 150 millions de dollars pour l’accès à l’eau potable

Par Croissanceafrique

La Banque mondiale vient d’allouer un financement additionnel de 150 millions $ pour le Programme de développement des ressources en eau et de gestion durable des écosystèmes dans le bassin du fleuve Niger.

Le financement est composé d’un prêt de 100 millions $ et d’un don de 50 millions $ alloués par l’Agence internationale du développement (IDA). Encore appelée programme Kandadji, l’initiative permettra l’accès à l’énergie et aux ressources en eau de 330 000 habitants du bassin du Niger, améliorant ainsi significativement leurs moyens de subsistance.

Le financement ira de manière spécifique à la construction de nouveaux logements sur les sites de réinstallation des populations touchées par la construction du barrage hydroélectrique de Kandadji. Une aide leur sera également apportée en privilégiant les groupes les plus vulnérables et en fournissant des services d’eau et d’assainissement.

selon Soukeyna Kane, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Niger. « Face aux difficultés que connaît la région, ce financement aidera le pays à s’adapter aux effets du changement climatique en réduisant la vulnérabilité des populations à la sécheresse, en identifiant des mesures d’adaptation locales et en favorisant l’essor d’une source d’électricité renouvelable au Niger », a affirmé

Notons que « le barrage d’une capacité de 130 MW permettra la production de 629 GWh d’électricité par an (soit la moitié de la consommation électrique nationale en 2018) et l’irrigation de 45 000 hectares de terres », précise l’Agenceecofin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *