Santé et sécurité au travail : UITA-Mali renforce la capacité de ses membres

Santé et sécurité au travail

Du 23 au 24 juillet 2020, s’est tenu, dans la salle de conférence de l’IER, un atelier de renforcement des capacités des femmes de l’UITA en santé et sécurité au travail, avec un accent sur la COVID 19. La formation était assurée par le Dr Boulkassoum Dicko, spécialiste en santé et sécurité au travail.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du Synapro, Karim Diarra dit Togola, non moins secrétaire général adjoint de l’UNTM. Il avait à ses côtés, le directeur général de l’IER Abdoulaye Hamadoun Maiga, la coordinatrice du projet femme UITA-Mali, Mme Soumaré Assétou Camara.

Les participants, en écrasante majorité femme, sont venus des sections ou comités syndicaux de : hôtel Badala, IER, de la direction nationale de l’hôtellerie et du tourisme, du Synapro, de la DNACPN, centre national de lutte contre le criquet pèlerin, de l’UITA-Mali, de la DNA, du Syniatha, de la CMDT, de l’OHVN, du génie rural, de l’ORT-SA, de l’Office de protection des végétaux, hôtel de l’amitié.

Dans son mot de bienvenue, la coordinatrice de l’UITA-Mali Mme Soumaré, a expliqué que le séminaire devait se tenir initialement à Ségou. Mais, le contexte sociopolitique et sécurité du pays les a amenés à changer de ville.

Pour sa part, le secrétaire général du Synapro, Karim Diarra alias Togola, a remercié l’UITA (Union internationale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes) pour son soutien à sa filiale malienne.

Togola, qui est aujourd’hui un monument du monde syndical malien, voire sous-régional, a salué la ténacité et la détermination de la coordinatrice UITA-Mali, Mme Soumaré Assétou Camara.

Il a invité les participants à suivre avec assiduité et de restituer fidèlement à leurs camarades à la base.

M. Diarra a profité de l’occasion pour donner la position de l’UNTM sur la crise sociopolitique qui prévaut au Mali. Selon lui, l’UNTM n’est ni avec le pouvoir ni avec les contestataires. « Elle est au-dessus de la mêlé. La neutralité n’est pas l’indifférence. Si l’emploi de ses membres est menacé, l’UNTM va monter au créneau. Soyez serein, soyez tranquille. Nous sommes en équilibre. Nous souhaitons une paix pour notre nation. L’UNTM n’est pas dans la politique politicienne, mais dans la politique syndicale », a-t-il soutenu.

Quant au directeur général de l’IER, Abdoulaye Maiga a encouragé l’UITA-Mali pour le renforcement des capacités de ses membres. Il a révélé que la syndicaliste participante au séminaire au nom du comité syndical de l’IER est une chercheuse à l’Institut d’économie rurale. «Sachez que l’IER est votre maison », a rassuré M. Maiga.

Durant les deux de formation, le Dr Boulkassoum Dicko a exposé sur: intérêt du management de ma SST dans une entreprise, le genre et la santé et sécurité au travail, la culture de la prévention ; les comités de santé et sécurité au travail ; l’assurer la SST face au COVID19 ; les risques professionnels ; les risques professionnels dans l’agroalimentaire ; les femmes, les enfants et les substances chimiques en entreprise, entre autres.

Aussi, au courant de la formation, il a été question de la Convention 190 de l’OIT. L’UITA et ses partenaires sont résolument engagés dans la campagne pour la ratification de la CI90 et l’élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail.

Hamidou Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *