Mali: Me Kassoum TAPO à Mohamed Aly Bathily « On se connaît dans ce pays…moi, je gagne des procès, et on me paie mes honoraires »

Par croissanceafrique

Me Kassoum TAPO « Je suis rentré au Mali en 1989, après avoir travaillé pendant 10 ans au Barreau de Paris. J’ai construit ma maison en 1991 avant la révolution. J’ai acheté 2 immeubles à Paris, en 1992 et en 1994″, a-t-il révélé.

« J’ai fait tout cet investissement avant que je ne sois président de la CENI en 1997. Tous ceux qui veulent vérifier peuvent aller consulter les registres du cadastre à Versailles. Tout y est, je n’ai rien à cacher. Mon argent, je le gagne à la sueur de mon front », persiste me Kassoum Tapo contre son confrère Me Mohamed Aly Bathily, qui, selon le Tapo « leaders du M5-RFP aurait instruit les manifestants vandalisé ses bien matériels (Immeubles situés à Bamako coura et à Titibougou« , précise- t-il sur la chaîne privé Renouveau TV.

Dans cet entretient Kassoum TAPO n’a pas mâché ses mot, selon lui « Contrairement à Bathily, moi je gagne des procès, et on me paie mes honoraires. En 1997, le Bâtonnier intérimaire a refusé à Bathily d’être avocat parce qu’il ne répondait pas aux critères. Bathily n’avait rien avant d’être ministre. On se connaît dans ce pays. », vous pouvez le constaté bien-sur à travers ce liens youtube ci-dessous:

En ce qui concerne les casseurs d’Immeubles de Me Tapo:  » je souhaite à ceux qui ont cassé mon immeuble de pouvoir en construire. le plus c’est de construire, pas de casser. J’ai participé l’écriture de la constitution du 25 février 1992, et toutes les clauses bidon de dans il (bathily) en ai l’auteur« , a-t-il accusé. avant de dire que Mohamed Aly bathily est un voleur. il poursuivra ses révélations contre Me Mohamed Aly Bathily en lui demandant « qu’il nous cite une seule affaire qui lui a permit de construire, un immeuble dans un quartier aussi prestigieux que l’ACI. il a bradé 27 bâtiment de l’Etat et nous avons les listes« -a-t-il conclu.

Daouda Bakry KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *