OUGANDA: Banque mondiale approuve une subvention de 130,8 millions de dollars.

par croissanceafrique

L’Ouganda bénéficiera d’un don de 130,8 millions $ de la Banque mondiale. C’est ce qu’a annoncé l’institution de Bretton Woods dans un communiqué publié le jeudi 10 septembre.

S’inscrivant dans le cadre du projet « Routes et ponts ougandais dans les districts d’accueil de réfugiés », le financement servira à réfectionner la route Koboko-Yumbe-Moyo s’étendant sur 105 kilomètres dans le nord du pays tout en renforçant la capacité institutionnelle de l’Autorité nationale des routes de l’Ouganda à gérer les risques environnementaux, sociaux et de sécurité routière. Cela devrait permettre de densifier le réseau routier ougandais par lequel transitent 95 % du trafic de marchandises et 99 % du trafic de passagers du pays.

Alors qu’environ 57% des réfugiés vivant en Ouganda résident dans le nord du pays en provenance essentiellement du Soudan du Sud et de la RDC, les autorités espèrent que le nouvel investissement va améliorer leur accès aux services sociaux.

En plus de faciliter la libre circulation des personnes et des biens dans la région, il devrait offrir de nouvelles possibilités d’emploi dans les districts d’accueil des réfugiés dans la région ougandaise du Nil occidental, marquée par des difficultés économiques importantes.

« Ce projet routier marque notre réengagement et notre soutien fort au secteur des transports, un pilier clé du développement en Ouganda. Nous espérons qu’il apportera des avantages économiques et sociaux aux communautés d’accueil et aux réfugiés et qu’il réduira les disparités de revenus entre le Nil occidental et le reste de l’Ouganda », a déclaré Tony Thompson (photo), directeur pays de la Banque mondiale pour l’Ouganda.

« Ce corridor routier relie la RDC et le Soudan du Sud par l’Ouganda […] Il constituera une voie sûre et fiable pour le transport des biens et des personnes tout au long de l’année, contribuant ainsi à la croissance économique de la région », a ajouté T. Pratap, spécialiste principal des transports et chef de l’équipe de la Banque mondiale chargée du projet.

Notons que ce projet s’ajoute à celui de la réhabilitation des 340 km de la route Tororo-Mbale-Soroti-Lira-Kamdini dans le cadre du programme de gestion des actifs du corridor routier du nord-est de l’Ouganda, et celui de la construction des 100 km de la route Kyenjonjo-Kabwoya dans le cadre de l’initiative de développement durable de la région d’Albertine. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *