Le PIB de l’Inde au premier trimestre s’effondre, les sociétés de notation mondiales abaissent leurs attentes

Par Croissanceafrique

Le produit intérieur brut (PIB) de l’Inde a diminué de 23,9 % en glissement annuel au premier trimestre de l’exercice 2020-2021, comme un confinement national strict était mise en place à partir de la fin du mois de mars dans le pays à cause de la pandémie de COVID-19.

La performance de croissance entre avril et juin était la pire en Inde depuis que le pays a commencé à publier des données trimestrielles sur les données de PIB en 1996. L’effondrement a également été l’un des plus forts parmi toutes les grandes économies du G20.

Les sociétés de notation mondiales ont abaissé les attentes de croissance pour l’Inde. Moody’s Investors Service a prévu que le PIB réel de l’Inde se contracterait de 11,5 % dans l’exercice 2020-2021, beaucoup plus faible que son estimation précédente d’une contraction de 4 %. Moody’s a déclaré qu’une hausse de la note était peu probable dans un proche avenir.

Moody’s a déclaré que la forte baisse de la croissance du PIB entraînerait une baisse des revenus gouvernementaux et contribuerait ainsi à un déficit budgétaire plus large du gouvernement général, avec une augmentation des dépenses budgétaires en réponse à l’épidémie de COVID-19.

Les médias indiens ont prédit que l’économie se contracterait au cours des prochains trimestres et entrerait en récession.

(Photo : VCG)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *