Ecobank Côte d’Ivoire: pas de licenciement ni d’entorse aux droits légaux des travailleurs

La plupart des banques ont été obligées de diminuer les effectifs et les charges de fonctionnement pour faire face à la pandémie Covid-19. Chez Ecobank Côte d’Ivoire, alors que l’un des syndicats du personnel menace de débrayer le 23 septembre prochain, dénonçant des courriers adressés aux employés depuis vendredi dernier pour une modification unilatérale des contrats de travail, la direction est catégorique : «nous n’avons ni licencié, ni réduit les avantages du personnel directement liés aux charges familiales». Certes, il y a eu un réajustement du modèle opérationnel, avec la fermeture momentanée de quelques agences 8 dans le cadre du plan CoVid-19 de la banque, mais dans l’ensemble, le capital humain a été préservé, assure la direction de la communication.

La filiale ivoirienne du groupe Ecobank Transnational Incorporated (ETI) dit mener depuis juin dernier une réflexion sur les charges en association avec les salariés. Après plusieurs consultations internes avec les employés, les échanges soutenus avec le comité des délégués, les consultations externes avec les parties prenantes, la banque a décidé de continuer à conserver les avantages du personnel directement liés aux charges familiales tout en restructurant d’autres avantages. «Nous avons dû prendre ces décisions difficiles pour assurer la pérennité de nos opérations. Nous sommes pleinement déterminés à garantir l’équité et le respect des lois et règlements de la Côte d’Ivoire», assure la direction. Suivez la suite sur finanacialafrik le liens ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *