Média étranger : la nouvelle vague d’infrastructures en Chine aide l’économie mondiale

Avec le contrôle réussi de l’épidémie de coronavirus, le moteur économique de la Chine fonctionne à nouveau rapidement. Le gouvernement chinois a investi massivement dans les projets de construction d’infrastructures nationales de nouveau type, créant non seulement un grand nombre d’emplois, mais aussi augmentant considérablement la demande de métaux industriels tels que le minerai de fer, le nickel, le cuivre et le zinc utilisés dans les projets d’infrastructure. Le média étranger a rapporté que grâce à la reprise régulière de l’économie chinoise, la vague de construction d’infrastructures en Chine bat son plein. Récemment, l’industrie mondiale des mines de métaux en a généralement bénéficié, et la performance économique mondiale a été plus forte que prévu. 

Selon le reportage du « New York Times » du 25 septembre, afin de lutter contre l’épidémie, la plupart des activités économiques de la Chine se sont arrêtées en février de cette année. En tant qu' »acheteur important », la Chine a baissé la demande de métaux. Couplée à l’impact de « l’ordre d’arrêt des travaux » provoqué par l’épidémie, certains pays qui dépendent principalement des exportations de métaux sur le plan économique subissaient plus de pression. L’Australie, le Brésil, le Chili, le Pérou et d’autres pays ont connu une forte baisse des exportations de métaux, et les cours des actions des géants miniers qui tirent l’essentiel de leurs revenus des exportations de métaux ont également diminué. Pendant cette période, les prix internationaux des métaux ont chuté, les prix du cuivre et de l’aluminium ont chuté d’environ 20% et les prix du minerai de fer ont chuté d’environ 15%. 

L’article a indiqué que depuis que la Chine a repris le travail et la production en mars, le taux de croissance économique de la Chine est passé de négatif à positif en un laps de temps relativement court, devenant ainsi la première grande économie mondiale à reprendre sa croissance. Cela est dû à la réponse efficace du gouvernement chinois à l’épidémie . Cela dépend également des efforts concertés du peuple chinois. Selon les données du Bureau national des statistiques de Chine, après avoir connu une croissance négative de 6,8% au premier trimestre, le produit intérieur brut (PIB) de la Chine au deuxième trimestre a augmenté de 3,2% d’une année sur l’autre et de 11,5% d’un mois sur l’autre, réalisant avec succès un rebond économique en forme de V. 

Dans le même temps, les prix internationaux des métaux ont également augmenté. Le prix du minerai de fer, principale matière première de l’acier, a augmenté de plus de 40%, le prix du nickel et du zinc métallique galvanisé utilisé pour fabriquer l’acier inoxydable a augmenté de plus de 25%, et le prix du cuivre, qui a longtemps été considéré comme un baromètre de l’économie industrielle mondiale, a également augmenté d’environ 35%. 

Actuellement, la Chine a lancé un nouveau plan d’installation d’équipements à grande échelle. La Chine augmentera ses investissements dans de nouvelles infrastructures d’information telles que l’informatique en nuage, les mégadonnées, l’intelligence artificielle, la 5G et l’Internet industriel. De nombreuses provinces en Chine ont également lancé, les unes après les autres, de nouveaux plans d’infrastructures valorisées à hauteur de milliers de milliards de yuans au total. Selon des analystes, la Chine pourrait lancer de nouveaux projets d’infrastructures au troisième trimestre. 

Caroline Bain, analyste du marché des matières premières chez Capital Economics, un cabinet de conseil en recherche économique basé à Londres, a déclaré que la Chine relançait son économie et investissait à grande échelle dans des infrastructures « à forte composition de métaux ». Par conséquent, la demande de métaux sur le marché chinois est très forte. 

Bain estime également que la reprise économique de la Chine est beaucoup plus rapide et plus forte que celle dans d’autres pays, ce qui n’est pas seulement une bonne nouvelle pour le marché international des métaux, mais indique également que l’économie mondiale pourrait en être revitalisée. 

L’OCDE prévoit que le PIB de la Chine augmentera de 1,8% en 2020, ce qui en ferait le seul pays du G20 à ne pas entrer en récession cette année. 

Le 27 septembre, les données sur les bénéfices des entreprises industrielles publiées par le Bureau national des statistiques de Chine ont montré qu’en août, les bénéfices des entreprises industrielles nationales au-dessus de la taille désignée ont augmenté de 19,1% d’une année sur l’autre, poursuivant une tendance de croissance régulière. En termes de production, en août, la valeur ajoutée des industries au-dessus de la taille désignée a augmenté de 5,6% d’une année sur l’autre, et la production industrielle des industries étroitement liées aux infrastructures comme le ciment et l’acier a connu une forte croissance. Le « New York Times » a déclaré que cela renforçait la tendance de la reprise en forme de V du secteur. 

Le média sud-coréen « Business Korea » a déclaré que la Chine était en tête de la reprise du marché de l’acier. Après la maîtrise du nouveau coronavirus, le marché mondial de l’acier se redresse progressivement, mais la reprise en Chine a été la plus performante. 

Selon le site officiel de S&P Global Ratings, la reprise économique mondiale a été meilleure que prévu jusqu’à présent et la Chine s’est particulièrement bien comportée. Le gouvernement chinois a lancé une série de plans de relance économique qui aident à stimuler la demande domestique pour les matières premières à court terme et à donner un élan à l’économie mondiale. 

D’après le « Wall Street Journal », en tant que deuxième économie mondiale, la Chine représente environ la moitié de la consommation mondiale de cuivre. Récemment, le prix international du cuivre a atteint un nouveau sommet au cours des deux dernières années, précisément parce que l’économie chinoise a continué de se redresser en août et que l’industrie manufacturière chinoise a connu une croissance constante, poursuivant la récente hausse des métaux industriels. 

Christopher Verrone, analyste chez « Strategas », une institution d’études de marché, a déclaré que les gens sont trop pessimistes à propos de l’économie mondiale. À en juger par les prix actuels des métaux industriels comme le cuivre, la performance de l’économie mondiale est plus forte que prévu. 

(Photos : VCG)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *