Syndicalisation et le recrutement dans l’économie informelle: L’UITA-Mali édifie des teinturières et transformatrices

Par Croissanceafrique

Sous l’égide de sa coordinatrice, Mme Soumaré Assétou Camara, UITA-Mali (projet femme) a initié, le vendredi dernier dans la salle de conférence de l’IER, une formation avec pour thème : ‘’ Syndicalisation et le recrutement dans l’économie formelle’’, à l’intention des teinturières, des transformatrices de céréales, fruits.

Assuré par Amadou SAMAKE , ce rendez- de recevoir a vu la participation d’une trentaine de teinturières, des transformatrices de céréales. Elles sont venues de Bamako, Baguinéda et Fana.

Dans son salamalec d’usage, la coordinatrice du projet femme UITA-Mali, Mme Soumaré Assétou Camara, a salué le courage et l’abnégation de ses sœurs dans leurs domaines respectifs. À travers, cette formation, a-t-elle affirmé, UITA-Mali, avec le concours UITA, espère renforcer les capacités des femmes sur la C190. Mme Soumaré a invité les participantes à suivre avec assiduité l’exposé du présentateur pour tirer un meilleur profit de la journée d’échanges.

Au cours de la journée le formateur, Amadou Samaké a exposé sur les éléments comme : Convention Recommandation; quels liens communs? Aperçu de la C190 de l’OIT, Aperçu de la R206 de l’OIT, Pourquoi ratifier la C190? Stratégies syndicales. Selon l’exposant, une convention sont des principes de base et juridiquement contraignante qui peut être ratifiée par ses États membres alors qu’une recommandation est non contraignante, offre un guide pratique qui renforcera les lois et politiques.

La C190 de l’OIT est une convention qui concerne l’élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail. Quant aux dispositions de la R206 de l’OIT complètent celles de la convention sur la violence et le harcèlement, a expliqué l’exposant.

Par rapport à la ratification de la C190, selon le formateur, au niveau des syndicats, il s’agit de renforcer les capacités d’organisation des syndicats à tous les niveaux, sensibiliser à la violence et au harcèlement fondés sur le genre, et à leurs causes profondes, ainsi qu’à la violence domestique, au moyen de documents pédagogiques simplifiés portant sur la C190 et la R206, traduire des brochures et autres outils de communication sur la C190 et R206 en langues locales et en les communiquant aux médias, et développer des outils de sensibilisation novateurs (théâtre, radio, etc.) afin d’atteindre le plus grand nombre possible des travailleurs-euses , recruter de nouveaux membres, des travailleuses en particulier, par le biais de la promotion de la C190 et de la R206, soutenir le travail de l’UITA pour inclure éléments de langage basés sur ces instruments dans accords-cadre et promouvoir non-discrimination et égalité à traverse campagnes et conventions collectives.

H.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *