Citoyenneté au Mali: Le projet FAMOC outille des organisations motrices de Diré et Goundam sur le Plaidoyer/ leadeurship et le dialogue politique

Par croissanceafrique

L’Association malienne pour la survie au Sahel (AMSS), à travers le programme FAMOC (Fonds d’appui aux Moteurs du Changement) avec l’appui financier du Royaume du Danemark et en partenariat avec les organisations des jeunes et femmes de Diré, Goundam et Tombouctou, a organisé, le weekend dernier, trois sessions de formation sur le plaidoyer/ leadership et le dialogue politique, tenus respectivement dans les chefs lieux de cercle de Diré Goundam et Tombouctou en présence des autorités communales, du Président du Conseil régional des jeunes, des responsables des femmes et des personnes handicapées.

Ces activités rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Projet pour l’Inclusivité de la gouvernance et de la citoyenneté à la Base dans la région de Tombouctou» afin de promouvoir une société malienne plus pacifique, résiliente et respectueuse des droits humains à travers le FAMOC.

Ils sont une centaine de participants issus des organisations de femmes, de jeunes, des associations des personnes handicapées et la société civile de Diré, Goundam et Tombouctou à y prendre part. Selon le Coordinateur du projet, Abdoulaye Baber Traoré, ces séances d’ateliers visent à renforcer leurs capacités afin de jouer pleinement leur rôle primordial dans la livraison des services sociaux de base au niveau communautaire.  

« Nous avons tous dans nos communes des difficultés et il faudrait qu’on soit renforcé pour avoir un plan d’actions. Ces jeunes et femmes ont besoin de ce renforcement des capacités pour qu’ils puissent comprendre les techniques sur le plaidoyer destinées à identifier et éliminer les contraintes dans la fourniture des services sociaux de base. La formation concerne une centaine de jeunes et femmes de Diré, Goundam et Tombouctou.», a indiqué Abdoulaye Baber Traoré, coordinateur du programme FAMOC.

A l’issue de ces séances, les participants disent être requinqués et disposés à jouer pleinement leur rôle dans la livraison des services sociaux de base.  

« Ce que j’ai retenu de cette formation, c’est bien de comprendre le leadership et aussi comment dialoguer avec les gens et faire le plaidoyer », a rappelé Traoré Mariam Touré, une participante de Diré. « La formation tombe à point nommé parce que ca nous a quand même permis de comprendre les techniques, les étapes par lesquels il faut passer et comment faire pour un bon plaidoyer. C’est nécessaire parce que dans nos communes il y’a beaucoup de manque par rapport aux services sociaux de base. Donc désormais, nous sommes assez outillés pour élaborer un bon plan d’actions de plaidoyer à fin de contribuer à l’élimination des nombreuses difficultés d’accès aux services sociaux de base dans nos communes. Et pour que l’impact soit majeure, il faudrait impliquer tous les autres jeunes afin qu’ensemble, nous réussissons », a rassuré Tiémoko Dramé, participant.  

Le Président du Conseil régional des jeunes de Tombouctou M. Ibrahim Younoussa Maiga a salué cette initiative susceptible d’insuffler une nouvelle dynamique aux jeunes. « Notre rôle, notre mission au niveau du bureau régional de la jeunesse, c’est vraiment le changement de comportements et aider les jeunes à comprendre que nous-mêmes, nous sommes les moteurs du changement et nous pouvons changer positivement et nous allons être nous-mêmes porteurs de projets pour nos communautés », a-t-il indiqué.

Cependant, il a sollicité l’extension des activités du FAMOC  aux autres cercles qui ne sont pas couverts par le projet notamment Rharous et Niafunké.       

A Noter que ce projet d’une durée de 24 mois est mis en œuvre et exécuté par l’ONG AMSS. Il couvre dix (10) communes de trois (03) cercles de la région de Tombouctou (Tombouctou, Goundam et Diré).

Par Almoudou M. Bangou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *