Mali-le ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les Institutions au CESC : « nous serons avec vous et nous comptons sur votre soutien »

Par croissanceafrique

Dans le cadre de sa série de visite de prise de contact avec des Institutions de la République, M.Mohamed Coulibaly, le tout nouveau ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions, était le jeudi dernier au Conseil Economique, Social et Culturel, sis à Koulouba.
C’est 15 heures que le ministre la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions est arrivé au siège du Conseil Economique, Social et Culturel . Il a été reçu par le Secrétaire Général de ladite Institution, M. Cheickina BARRY , en présence de certains membres du bureau sortant ainsi que le personnel technique et administratif.
Dans son intervention, le patron de l’administration de la 8èmeinstitution du Mali, a tenu à présenter succinctement les missions constitutionnelles assignées au CESC . Et ce, en mettant exergue le rôle prépondérant que l’organe consultatif joue au sein de l’architecture institutionnelle. Toutefois, M.BRARRY
a attiré l’attention du nouveau ministre en charge des Institutions sur quelques difficultés, notamment dans la saisine de l’institution . Conformément aux dispositions de l’article 108 de la constitution, le Conseil Economique Social et Culturel est obligatoirement consulté sur tout projet de Loi de Finances, tout projet de plan ou de programme économique, social et culturel ainsi que sur toutes dispositions législatives à caractère fiscal, économique, social et culturel. Pour l’orateur, ces dispositions ne sont pas respectées par le Gouvernement et l’Assemblée Nationale. Tout comme l’article 106 de la loi fondamentale qui stipule que : le CESC a compétence sur tous les aspects du développement Economique, Social et Culturel. Il participe à toute commission d’intérêt national à caractère Economique, Social et Culturel. Il n’a pas manqué de rappeler la mission d’élaboration du Recueil Annuel des Attentes, des Besoins et des Problèmes de la Société civile, consacrée par les dispositions de l’article 107 de la constitution. Le secrétaire général a par ailleurs informé le ministre que le mandat de la 5ème mandature du CESC, est arrivé à son terme.
M. Mahamed Coulibaly est revenu à son tour sur l’importance de l’institution qui se veut un creuset regroupant l’ensemble des couches sociaux professionnelles du Mali. Pour le ministre de la Refondation et Chargé des relations avec les Institutions, la refondation est une demande provenant de la Société elle-même. « Les maliens ont souhaité le changement de gouvernance, d’où le concept de Refondation. Ce n’est pas l’apanage du seul ministre et de son Cabinet, mais de tous. Nous serons avec vous et nous comptons sur vous », a laissé entendre le désormais chef du département de la Refondation, Chargé des relations avec des Institutions.
Baba Bourahima CISSE
Conseiller en Communication CESC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *