Au Lesotho, les médias et la société civile crient au scandale après l’annonce d’une loi visant à restreindre les libertés sur les réseaux sociaux

Par Croissanceafrique

Au Lesotho, les médias et la société civile crient au scandale après un projet de loi du gouvernement pouvant restreindre l’utilisation des réseaux sociaux. Le texte, soumis au débat des législateurs cette semaine, exigerait que tous les utilisateurs de médias sociaux ayant plus de 100 abonnés se fassent enregistrer en tant que « diffuseurs de contenus », soumis aux mêmes règles de radiodiffusion.

Pour l’institut des médias d’Afrique australe  dans un communiqué « Cette mesure permettrait notamment au régulateur d’enquêter sur les publications des utilisateurs de médias sociaux et même de leur ordonner de les supprimer. « Le Lesotho suit les traces de la Tanzanie en cherchant à réglementer la création de contenu en ligne », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter que  cela « pourrait être un prétexte pour restreindre la liberté d’expression et les droits numériques ». Pour rappel, plusieurs cas similaires ont été prises par de nombreux pays d’Afrique ces derniers mois.

Zangouna KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *