Mali: des Journées de concertation dédiées aux entrepôts maliens dans les pays de transit

Par Croissanceafrique

Au Mali, le ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo, a présidé ce 20 octobre 2020, la cérémonie d’ouverture des journées de concertations des entrepôts maliens dans les ports de transit. L’objectif de ces journées de concertations s’inscrit dans le cadre du suivi correct et régulier de l’approvisionnement du pays.

Dans son d’ouverture ministre des transports et des infrastructures Makan Fily Dabo a souligné que : « Nous devons être proactifs pour assurer de façon efficace la fluidité du trafic afin d’améliorer les ressources propres des Entrepôts et de veiller surtout à leur gestion rigoureuse. Toute dépense doit obéir aux règles d’orthodoxie des finances publiques », a-t- il souligné.

Prenant la parole le directeur national des transports, terrestres, maritimes et fluviaux, Mamadou Sow, a expliqué que « ces journées de concertations visent à harmoniser la pratique dans les entrepôts maliens ». Avant d’ajouter que « Nous disposons de sept entrepôts portuaires, nous voulons faire en sorte que toutes les activités portuaires soient bien coordonnées, que le travail quotidien soit harmonisé. » a-t- il déclaré.

C’est pourquoi, l’objectif de ces journées est d’optimiser l’exploitation des installations portuaires et améliorer le temps de passage de fret dans les entrepôts donc dispose le Mali. Par ailleurs compte tenu de sa situation de continentalité, le Mali a adopté la politique de diversification de ses voies d’accès à la mer à savoir la signature des accords de coopération en matière de transport et de transit maritimes avec la plupart des pays côtiers, notamment le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Ghana, la Guinée, le Sénégal et le Togo.

Notons que sur la base de ces accords, les gouvernements des pays de transit ont accordé des facilités, notamment l’utilisation des installations portuaires et l’affectation des espaces d’entreposage (magasins et terrepleins) dans les domaines portuaires.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *