Selon WoodMac, il faudra 2000 milliards de dollars pour soutenir la demande mondiale de GNL d’ici 2040

Par Croissanceafrique

Wood Mackenzie (WoodMac), un groupe mondial de recherche et de conseil dans les domaines de l’énergie, des produits chimiques, des énergies renouvelables, des métaux et des mines, a annoncé que la demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) nécessitera des fonds d’une valeur de 2000 milliards $ d’ici 2040.

« Ce montant pourrait être réduit de 65 % si la demande de gaz atteint son maximum plus tôt, en raison des appels croissants à la décarbonisation« , rapporte l’agenceecofin.

Par ailleurs, avec l’activisme croissant des développeurs de projets gaziers et des investisseurs sur le carbone, le futur de l’industrie gazière devra reposer sur trois domaines clés à savoir investir dans la durabilité, accroître la compétitivité et adopter de nouvelles sources de capitaux.

Il faut noter que les quatre grands producteurs de l’industrie gazière que sont le Qatar, les États-Unis, la Russie et la Chine devraient représenter 60 % de l’approvisionnement mondial en gaz d’ici les 20 prochaines années.

Daouda Bakary KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *