Burkina Faso : une somme d’environ 550 millions de F CFA pour booster la production la filière de l’anacarde

Par croissanceafrique

Il s’agit d’un  protocole d’accord signé le 13 novembre dernier à Ouagadougou dans le cadre du Projet de renforcement de capacités productives des entreprises de la filière anacarde au Burkina Faso (PRCP-Anacarde) à hauteur de 550 millions de F CFA entre le Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) et de l’agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME).

Ce projet de renforcement de capacités productives des entreprises de la filière anacarde au Burkina Faso (PRCP-Anacarde) se fera en trois phases. « Une première phase de subvention en équipements de base au profit de petites entreprises de transformation de l’anacarde, à hauteur de 200 millions de FCFA. Par ailleurs, une autre de 300 millions de FCFA pour le financement des activités des acteurs de la filière anacarde et enfin, une phase consacrée à la formation des acteurs », a souligné, Joseph Zerbo, directeur général du Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA),

L’objectif est d’accroître la compétitivité des PME évoluant dans le maillon de transformation de la chaîne de valeur anacarde du Burkina Faso. La zone d’intervention dudit projet est la région des Hauts-Bassins, des Cascades, du Sud-Ouest et du Centre Ouest. Il a une durée de vie de deux ans, s’étendant d’août 2020 à juillet 2022.

Pour rappel, l’Etat burkinabè a mis en place le Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) opérationnel depuis le 30 octobre 2020, un établissement public à caractère économique destiné à accompagner les acteurs de la filière, et à structurer la filière cajou au Burkina Faso.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *