Arcane politique: Me Tidiani Guindo, président de l’alliance Mali Dambé, ou l’incarnation d’un Mali nouveau !

PAR JOURNAL MALI-EMERGENT

Me Tidiane Guindo, avocat Malien inscrit au barreau de Paris, président du parti Alliance Mali Dambé, est un intellectuel et expert qui rêve d’un Mali nouveau, débarrassé de toute cette race de dirigeants corrompus qui l’ont mis à genoux depuis une trentaine d’années. Me Tidiani Guindo est l’un des hommes politiques maliens qui ont prédit et recommandé la mise en place de  plusieurs nouvelles structures étatiques qui ont même trahi leurs rôles principaux.

Durant 10 ans Me Tidiani Guindo n’a cessé de faire des propositions concrètes pour que le Mali puisse sortir dans cette situation que nous vivons aujourd’hui. Docteur en économie et en droit, est cet inactuel qui lutte nuit et jour pour la réunification d’un Mali d’aujourd’hui et de demain.

C’est pourquoi, il prône la paix, la sécurité, la diplomatie, la réconciliation, la lutte contre la corruption, les reformes sectorielles, la mise en valeur de l’armée nationale, la sauvegarde de l’intégrité du territoire, défendre l’image du Mali à l’internationale, la défense du dialogue entre les maliens de tout bord, la valorisation de nos uses et coutumes.

Pour lui, « La 4ème République est en marche et notre nouvelle constitution s’inspirera de nos propres valeurs et non des valeurs importées qui ne tiennent pas compte de nos réalités et de notre culture. Bientôt sera finie l’époque où les dirigeants maliens aidés par des pseudo-intellectuels livrent notre pays aux étrangers en se soumettant à leur volonté. Le pays de Soundiata, de Babemba, de l’Almamy Samory, de Firoun, d’ElHadj Oumar,  va se retrouver. Nous allons nous tourner vers nos propres valeurs, la culture de nos ancêtres, notre Dambé perdu. Vive la 4ème République Vive la révolution du Dambé », a-t-il déclaration d’un entretien récent.

Avocat de son état, Me Tidiani Guindo est cet intellectuel qui lutte farouchement pour un Mali prospère et développé. Pour cela, il participera à la mise en place de plusieurs organisations associatives dans l’optique de contribuer au développement de son pays, le Mali. Ce n’est pas tout, Me Guindo,  étudiant à l’ENA de Bamako, (Ecole nationale d’administration), il créa ou fréquenta de nombreux cercles associatifs ou politiques afin de se faire la main. 

Me Tidiani Guindo est membre fondateur du Club Nelson Mandela en 1990 au Mali, militant et membre du Club Unesco en 1994, membre du RDP de Feu Almamy Sylla, fondateur du Club des Etudiants en Droit du Mali, Dura lex sed lex, fondateur de l’Association des Jeunes pour le Développement de la Cité (AJDC), fondateur de l’Association pour le Renforcement de la Démocratie et des Droits de l’Homme en Afrique (ARDDHA), membre fondateur du Mouvement des Jeunes pour la Démocratie, la Paix et la Solidarité, membre de l’Association Henri CAPITANT des Amis de la Culture Juridique française, membre de la Fédération Française des Docteurs en Droit et de la Fédération française des Juristes, fondateur du Parti Alliance Mali Dambé, et  j’en passe!

S’agissant de l’arcane politique au Mali,  Me Tidiani Guindo pense que « Les anciens dirigeants ont fait de la politique au Mali, le vol, la magouille, la corruption, le mensonge, le  refus de tenir la promesse », a-t- il déclaré lors d’un entretien avec nos confères de maliweb.  Il ajoutera par la suite « qu’à cause de ces comportements, la population n’a même plus confiance aux hommes politiques », dit-il. C’est pourquoi,  faire régner cette confiance perdue entre les politiques et les populations, il a  décidé de faire de la politique  autrement. Pour lui, leur  manière de faire de la politique, est de créer un parti politique autour de ces valeurs de nos sociétés qui sont disparues. Voici le but de la création du parti l’Alliance « Mali Dambé »

Aujourd’hui, le Parti Alliance Mali Dambé qu’il préside a pour idéologie «la Social-démocratie, prônant le libéralisme sur le plan économique et l’interventionnisme étatique sur le plan social». Il a pour objectifs, entre autres, de «concourir à l’expression du suffrage universel dans le respect des valeurs de la République» ; «promouvoir la transparence dans la gestion des affaires de l’Etat» ; «favoriser et renforcer la bonne gouvernance» ; «lutter contre la corruption, les inégalités et les discriminations» ; «mettre fin aux crises scolaires et augmenter le taux de scolarisation» ; «lutter contre la faim par l’introduction de nouvelles méthodes de production et la mécanisation du secteur agricole» ; «moderniser l’économie nationale par des réformes sectorielles et par l’industrialisation»…

Ensuite, Tidiani Guindo est  l’auteur d’un ouvrage intitulé «les Investissements Etrangers dans la Production de l’Or au Mali et le Développement Economique», est partisan d’une refondation totale de la société malienne, cela avec une nouvelle race de dirigeants, notamment des jeunes à même de conduire «dignement» les destinées du pays.

 « Nous avions cru que tous les problèmes socio-économiques seraient résolus par les autorités dites démocratiques. Nous avions cru aux hommes politiques de l’époque qui sont malheureusement les mêmes qu’aujourd’hui. Comme résultat, nous avons constaté que les 30 ans de l’ère démocratique ont été pires qu’avant. Je rappelle que ce mouvement démocratique est l’ensemble des grands partis politiques que tout le monde connaît aujourd’hui», dénonçant ainsi, la vielle classe politique.

Notons que Me Tidiani Guindo pense qu’ «il est temps que la vieille classe politique qui a échoué durant les 30 dernières années nous laisse la place.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *