Attaques aux entrées nord et ouest de la capitale Centrafricaine

Par croissanceafrique

En Centrafrique, il semble que l’intensité des tirs soit moins importante vers 10h (heure locale) mais la situation reste tendue assure de son côté la force onusienne.

Selon les médias locaux, des ratissages sont en cours affirme le Premier ministre. par ailleurs, les hélicoptères survolent la capitale. Des tirs sont encore entendus dans les quartiers périphériques de la ville.

Toutefois, à PK11, un habitant signale une reprise des déplacements des populations vers 11h alors qu’auparavant, les gens restaient cloîtrés chez eux et entendent des tirs, ce matin.

Cependant, plusieurs sources humanitaires confirment que des blessés ont été reçus à l’hôpital communautaire. Ils sont en train d’être soignés.

Notons que des tirs ont débuté vers 6 heurs, ce mercredi matin, à PK11-PK12, l’entrée nord de la capitale du pays d’Archanche Touadera. Pour sa part, la Minusca confirme que sa base localité à cet endroit a été par des éléments armés.

La riposte a été immédiate, conjointement avec les forces armées centrafricaines. Des renforts ont été envoyés sur place, précise la mission onusienne. A cet occasion, le Premier ministre Firmin Ngrebada a très vite pris la parole. Il a déclaré sur son compte Facebook que les « assaillants venus en effectifs élevés pour prendre Bangui ont été vigoureusement repoussés ».

Des affrontements ont aussi eu lieu à la sortie ouest de la ville, vers PK9 à Bimbo, la route de MBaïki. Ils semblent que les rebelles ont tenté de passer le pont leur permettant de rejoindre Bangui, mais leur attaque aurait été repoussée. Il est difficile d’évaluer les forces en présence.

Moussa Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *