La croissance de la chine a atteint 2,3% en 2020, en dépit d’un repli historique au 1er trimestre !

Par Croissanceafrique

En 2020,  l’économie chinoise a enregistré un taux de croissance positif de 2,3 %. Pourtant, le FMI prévoyait un PIB chinois en hausse pour 2020. Cette croissance tournait autour de 1,6%. Mais, elle était toujours mieux par rapport aux autres grandes puissances comme la France et Etats unis etc. Par ailleurs, pour un  pays asiatique comme la chine, cette croissance de 2,3 % est le  plus basse depuis 40 ans.

La chine est le premier pays touché par la pandémie à coronavirus qui  a connu au premier trimestre 2020 un repli historique de sa croissance (- 6,8 %), après des mesures de confinement sans précédent qui ont plombé l’activité.

Selon le Bureau national des statistiques (BNS) « le pays a enregistré un rebond  affichant ainsi une  hausse de 6,5 % sur un an au dernier trimestre, soit son niveau pré-pandémie », a-t- il indiqué lundi dernier à Pékin.

L’année 2020 a dégagé une  performance bien moindre par rapport à celle de 2019, quand la croissance chinoise pointait à 6,1 %, déjà à son niveau le plus bas en près de trois décennies. Et pour cela, la Chine enregistre 2,3 % de croissance. 

Il s’agit un chiffre supérieur aux prédictions d’analystes sondés par l’Agence de Presse européenne. Ainsi, l’économie chinoise a connu une trajectoire enviable durant la majeure partie de 2020. 

En décembre dernier, la production industrielle de l’atelier du monde a atteint son taux de croissance le plus élevé de 2020, avec une progression de 7,3 % sur un an. Malgré l’impact de la pandémie, la production industrielle n’a toutefois progressé que de 2,8 % sur l’ensemble de l’année, soit la plus faible chiffre au moins depuis le début du siècle. 

Notons que les ventes de détail, principal indicateur de la consommation, ont de leur côté ralenti le mois dernier, avec une progression de 4,6 % seulement sur un an, contre 5 % en novembre. Il faut signaler  que le service de la restauration notamment  les ventes ont accusé une baisse de 16,6 % sur l’ensemble de 2020.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *