Le Nigeria et le département américain de l’Agriculture (USDA) signent un protocole d’accord pour relancer sa production de Cajou en 2021

Par Croissanceafrique

Selon le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Mohammed Nanono, « Cette initiative aiderait le ministère à atteindre l’objectif de capacité de production accrue de 260 000 tonnes en 2020 à 350 000 tonnes en 2023, et la capacité de traitement de 15% en 2020 à 35% d’ici 2023 ». Il a précisé que le rendement moyen était de 600 kilos par hectare contre une moyenne mondiale de 1 230 kg/ha.

Cette signature de protocole d’accord a pour but de relancer la production de cajou au Nigeria. C’est pourquoi, une signature de convention a eu lieu entre le gouvernement fédéral et le département américain de l’Agriculture (USDA) dans le cadre du projet West-Africa PRO-Cashew, indique Vanguard.

 Ce projet sera mis en œuvre par Cultivating New Frontiers in Agriculture (CNFA) pour une durée de cinq ans. Toutefois, le ministre Niherian en change de l’Agriculture a constitué un comité de travail pour examiner les problèmes et défis de la chaîne de valeur de la noix de cajou et contribuer à l’élaboration d’un plan stratégique sur dix ans.

« Les membres du comité comprennent notamment le PDG du Nigeria Agribusiness Registrar, Roland Oroh, et le directeur du département fédéral de l’Agriculture (FDA) Karima Babangida », rapporte nos confrères de commodafrica.

Zangouna Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *