Etats Unis : Washington annonce des restrictions de visas pour 76 Saoudiens

Par croissanceafrique

Cette information a été rendue publique ce vendredi 26 mars 2021 suite à la reclassification d’un rapport du principal renseignement Américain CIA (a Central Intelligence Agency chargée de l’acquisition du renseignement et de la plupart des opérations clandestines effectuées hors du sol américain.

Il s’agit des restrictions de visas pour 76 Saoudiens accusés d’avoir « menacé des dissidents à l’étranger », et notamment le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué en octobre 2018 en Turquie.

Parmi les mesures de sanction prises ce jour, figurent des sanctions financières contre une unité d’intervention spéciale et l’ancien numéro deux du renseignement saoudien. Ces sanctions financières  visent  des ex-hauts cadre du royaume à savoir Ahmed al-Assiri, proches du prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, pour leur rôle dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. 

Jamal Khashoggi, résident aux Etats-Unis et chroniqueur du quotidien Washington Post, avait été assassiné le 2 octobre 2018 dans le consulat de son pays à Istanbul par un commando d’agents venus d’Arabie saoudite.

La publication de ce rapport va certainement nuire aux relations entre Washington et Riyad, mais les réalités géopolitiques demeurent ; les Etats-Unis sont depuis les années trente le garant de la sécurité du royaume saoudien, qui assure pour sa part la régulation de l’approvisionnement du marché mondial de pétrole.

Sans nul doute la plus stratégique des matières premières actuelles, fort de ses réserves fabuleuses et de capacités de production estimées actuellement à 12,5 millions de barils par jour.

Par ailleurs, Washington et Riyad sont en outre alliés face à l’Iran, notamment en raison des ambitions nucléaires et de l’ingérence régionale de Téhéran. L’Arabie saoudite achète aussi quantité d’armements américains.

Pour rappel, le corps du journaliste Saoudien, démembré sur place, n’a jamais été retrouvé. Après avoir nié l’assassinat, Ryad avait fini par affirmer qu’il avait été commis par des agents saoudiens ayant agi seuls.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *