Mali: JCI SANKE, les grands chantiers du mandat 2021

Par croissanceafrique

Doter la Jeune Chambre Internationale de San (JCI SANKE) d’un siège bien équipé, création d’un compte bancaire, réaliser des projets comme Circulation Routière, Athlétisme, Je donne mon sang, une brique pour son prochain, un enfant, un acte de naissance, Regard vers les plus démunis… Voilà entre autres actions que le président local Boubacar Coulibaly dit Bouba et son équipe projettent de réaliser au cours de cette mandature dont le slogan est « Transformons nos différences en opportunité »

A travers le projet « Circulation Routière », il s’agit pour l’équipe 2021 de contribuer à la réduction du taux d’accidents de circulation dans la ville de San. « Nous procèderons à la remise des panneaux de signalisation à des établissements scolaires », a précisé le président Bouba. La Jci Sanké compte également contribuer au brassage culturel, d’où la réalisation de la première édition « compétition en athlétisme ». Avec ce projet, explique-t-il, l’Organisation passera des messages de paix à l’endroit de la jeunesse et fera la promotion de la diversité culturelle. « Je donne mon sang pour sauver des vies », est un projet qui vise à contribuer et alimenter la banque de sang du Centre de Sante de Référence de San. Après avoir constaté l’insuffisance de briques au niveau du cimetière de la ville, les membres comptent doter celui-ci de 300 briques à travers le projet « Une brique pour son prochain ». Pour le projet « Un enfant, un acte de naissance », Boubacar souligne qu’il s’agit d’établir 200 actes de naissance pour les enfants démunis de la ville de San. Les orphelins de l’Orphelinat Dophili dans le village de Parana n’ont pas été oubliés, car dans le cadre du mois de la solidarité en octobre, ceux-ci bénéficieront des dons à travers le projet « Regard vers les plus démunis ». En plus, on peut ajouter d’autres projets tels que, la Cité Verte, la Nuit de l’Excellence et du citoyen exemplaire, Terriyabougou, Académie sur l’entreprenariat Jeune…

Le mandat débute bien. La Jeune Chambre Internationale Sanké a tenu, les 5 et 6 février derniers, sa première activité inaugurale du mandat notamment la 24ème Rentrée solennelle. Les travaux de la cérémonie d’ouverture se sont déroulés dans la salle de délibération de la mairie pour pendre fin à l’Hôtel Teriya avec le diner gala. Présent sur les lieux en tant que représentant du comité directeur national de la JCI-Mali, le vice-président exécutif national, assigné aux zones 1 et 4, a beaucoup apprécié le choix du thème de Jci Sanké. Ahmadou Abdoulaye Traoré a également exhorté l’équipe de Boubacar Coulibaly au courage et à la détermination pour avoir choisi comme thème : « La JCI Sanké, une Organisation de jeunes responsables… qui prône la cohésion sociale et la citoyenneté active ». Selon lui, ce thème est en conformité avec celui de la « Nationale ».

ETRE AU TAQUET.

Pour l’histoire, San est une ville située, dans la région de Ségou, entre Bla et Mopti. En effet, une grande partie de la région de Ségou a été détachée en 1897 pour former San et Koutiala, deux villes majoritairement habitées par des Minianka. Deux ans plus tard, le cercle de San a été établi. Quant à la Jeune Chambre Internationale, elle a été implantée à San en 1997 sous la dénomination « JCI Sanké ».Intronisé le 13 février 2010 à la Jeune Chambre Internationale Koulikoro, Boubacar Coulibaly,Trentenaire, détenteur d’une maitrise en Vulgarisation agricole à l’Institut Polytechnique de Formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou, grand de taille (1 m 86 de hauteur pour 65 Kilo de balance), père de trois enfants, Boubacar Coulibaly est le président 2021 de la Jeune Chambre Internationale (JCI-SANKE). Intronisé un 13 février 2010 à la Jeune Chambre Internationale Koulikoro, Il a occupé entre autres les postes ci-après, secrétaire général et vice-président formation de la JCI Koulikoro. Vice-président communautaire en 2019, le natif de Maribabougou, occupera le poste de vice-président exécutif en 2020. Affectivement appelé Bouba, cet ingénieur de l’agriculture et du Génie rural, est sa troisième organisation locale à San après avoir servi les Organisations locales de Koulikoro et de Mopti. Il faudra être au taquet pour pouvoir réaliser ces projets ambitieux. Avec ses dix ans d’expériences, Boubacar Coulibaly et ses guerriers sont déterminés. Ils ont décidé de faire des pieds et des mains pour atteindre l’objectif.

D.Keita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *