Mali: Prémière réunion du Comité de Pilotage Technique du projet d’Appui à la Protection des Enfants victimes de Violations de leurs Droits (PAPEV)

Par croissanceafrique

L’Hôtel Radisson collection de Bamako a abrité la cérémonie d’ouverture des travaux de la première réunion du Comité de Pilotage du Projet d’Appui à la Protection des Enfants victimes de Violation de leurs droits. C’était ce jeudi 04 mars 2021 à l’hôtel Radisson Collection
Cette rencontre était placée sous la présidence de Monsieur Mohamed Sidda DICKO, ministre de la Justice et des Droits l’Homme Garde des Sceaux représenté par son chef de cabinet, Monsieur Bakary Soliba COULIBALY 
De façon générale, la protection et la promotion des droits de l’enfant nécessitent une approche sous-régionale voire régionale, la porosité des frontières entre les Etats ouvrant un boulevard à la criminalité transitionnelle organisée dont les conséquences portent atteinte aux droits de nos populations.
Face au constat de la persistance des violations des droits de l’enfant, dont certaines sont liées à des actes criminels transnationaux, l’Agence Italienne pour la Coopération et le Développement a bien voulu financer le Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de violation de leurs droits. 
Ce projet, d’un montant de 3.500.000 euros, dont 412.702 euros pour le Mali (270.319.810 F CFA) concerne, outre notre pays, la Guinée, la Guinée Bissau, le Sénégal, le Niger et la Gambie, pour une durée de trois (3) à compter de 2017.
Fidèles aux engagements internationaux résultant d’accords souscrits par notre pays, notamment la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’Enfant, la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant, les autorités maliennes accordent une attention particulière quant aux enjeux fondamentaux liés à la protection des enfants ; selon le représentant du Garde des Sceaux.
C’est la raison pour laquelle le Mali, à l’instar des autres pays membres de l’Organisation des Nations Unies, s’est engagé à poursuivre les dix-sept Objectifs du Développement Durable (ODD) dont les numéros 3, 4, 5 et 16 ciblent les enfants et posent comme finalité la protection des enfants contre les violences et l’exploitation sous toute sa forme.
Pour se donner les moyens d’atteindre ces objectifs, des Politiques et Programmes ont été élaborés et mis en œuvre au niveau national. 
Par ailleurs, le Mali est partie prenante à la Politique de l’Enfant de la CEDEAO et du Cadre Stratégique de Renforcement des Systèmes de Protection de l’Enfant adopté en 2017.  
Pour Bakary Soliba Coulibaly, Chef de Cabinet du Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, cet atelier consiste à partager le contexte du projet, ses objectifs, ses résultats attendus, sa stratégie de mise en œuvre dans le but de mieux améliorer, de façon concertée, les interventions futures.
Il a exprimé toute sa gratitude à l’endroit de la Coopération italienne, de la CEDEAO et du Bureau régional du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme pour les efforts inlassables qu’ils ne cessent de déployer pour l’atteinte des objectifs du PAPEV au Mal et a  profité de l’occasion pour susciter davantage leur engagement aux côtés du Gouvernement de la République du Mali non seulement, pour l’atteinte des objectifs du PAPEV, mais aussi pour la mise en œuvre des différentes initiatives pour l’épanouissement et le bien-être de l’enfant malien. 
Avant de déclarer ouverts les travaux de la première session du Comité National de Pilotage du Projet d’Appui à Protection des Enfants Victimes de Violation de leurs droits, je vous exhorte donc à une participation utile aux travaux afin de faire une meilleure appréciation des résultats déjà obtenus et de donner les orientations nécessaires pour la bonne conduite des activités programmées au titre de l’année 2021 insiste-t-il.
Ont également pris part a cette cérémonie Monsieur le représentant du Ministère de la Promotion de la Femme, l’Enfant et de la Famille, le Représentant du Conseil National de la Transition, Madame la Coordinatrice Régionale du Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de violation de leurs droits (PAPEV) et par vision conférence, Madame la représentante de la Coopération Italienne au Mali, Madame la représentante de la CEDEAO au Mali  et le Représentant du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme des Nations Unies. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *