Mali : Bamako a abrité les travaux de la première réunion du comité de pilotage du cadre Intégré renforcé et de l’aide pour le commerce

Par Croissanceafrique

Au Mali, le ministre malien de l’industrie, du commerce et de la promotion des investissements Harouna Niang a procédé ce lundi 29 mars 2021 à l’ouverture des travaux de la première réunion du comité de pilotage du cadre Intégré renforcé et de l’aide pour le commerce.

La présente session intervient au moment où le Mali amorce sa reconstruction et au sortir de ces différentes crises à la fois, sécuritaires et sanitaires. C’est pourquoi, au nom du gouvernement du Mali,  Harouna Niang, le premier responsable du département de tutelle a salué l’engagement  et l’accompagnement du royaume du Danemark aux coté du Mali, afin de relever les défis du développement à travers entre autres le programme de développement du secteur privé décliné en projet développement  dont le projet inclusif des filières  agricoles qui est en parfaite synergie avec le projet  de la catégorie 2 du cadre intégré renforcé (MALI) sur le développement de la filière Karité (PROFIDEKA) qui vient de démarrer au Mali.

Par ailleurs, la présente réunion  faut-il rappeler, s’inscrivait dans cadre de la réunion statutaire du cadre intégré renforcé. Raison pour laquelle, l’ordre du jour portait sur la présentation des rapports d’activité par projet au titre de l’année 2021, l’examen et l’approbation des projets de plan de travail 2021 du projet de soutien à la durabilité, du projet de renforcement des capacités productives et commerciales de la filières gomme arabique et du projet sur le développement t de la filières karité (PROFIDEKA).

Toutefois, le ministre Niang n’a manqué d’afficher sa satisfaction par rapport à l’approbation de deux (02) projets pour le compte du cadre intégré renforcé notamment « le projet de soutien à la durabilité pour l’intégration du cadre intégré renforcé dans le système gouvernemental, en remplacement du projet de la catégorie (01), et le projet de la catégorie (02) sur le développement de la filière Karité (PROFIDEKA) », dit-il. Il ajoute par la suite que le cadre intégré renforcé du Mali a appuyé la formation de 30 acteurs privés sur les techniques d’élaboration de plan d’affaires, la formation également de 50 acteurs privés dont 30 sur les opportunités et les politiques d’investissement  au Mali.

Concernant le projet de la catégorie deux (02) sur le développement de les filières karité (PROFIDEKA), le cadre intégré renforcé a appuyé la formation de 30 acteurs privés sur les techniques de fabrication de savons et la sensibilisation des acteurs sur la protection de l’arbre à karité, la formation de 30 femmes de la filière karité sur la gestion de la coopérative, marketing et la gestion commerciale, construction d’un centre de traitement au profit de la coopérative  des femmes productrices de beurre de karité de Zantiébougou (COPROKAZAN) dans le cadre de la synergie d’actions avec le programme régional d’appui au développement commerciale inclusif de la filière karité au profit du Benin, du Burkina Faso, du Mali et du Togo.

Notons que dans le cadre de la mise en œuvre du projet de la catégorie deux (02) sur la gomme arabique , les acteurs privés ont été appuyé à travers la formation de 100 femmes sur les activités génératrices des revenus ; la plantation de 100 hectares de gomme arabiques en collaboration avec les structures déconcentrées des eaux et forêts et la construction de quatre (04) magasins  de stockage de gomme arabique

Daouda Bakary KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *