Mali-JCI Bamako Elite : lancement de deux programmes phares du mandat 2021

Par croissanceafrique

Il s’agit de : « Kata-Katani » et « Elite Entreprenariat Jeune ». Le premier consiste à former plus de 200 jeunes conducteurs tricycles professionnels sur toute l’étendue du territoire. Quant au deuxième, son but est de former des aspirants et entrepreneurs.
« Grace à la Jeune Chambre Internationale Bamako Elite, nous avons bénéficié de formation en secourisme, au code de la route, à la citoyenneté. Nous pouvons aujourd’hui sauver des vies de façon urgente avant l’arrivée de la protection civile. Grace à la JCI Bamako Elite, nous pouvons expliquer les panneaux de signalisation partout…. Cela a permis la réduction des accidents de circulation…», témoigne le président de l’association des conducteurs tricycles professionnels, Jean Touré, lors de la conférence de presse du lancement des programmes, tenue vendredi dernier à Majestic palace sis à l’ACI-2000. Pour lui, la JCI Bamako Elite a sans nul doute sa raison d’être, et mérite l’accompagnement de tous. « Franchement, votre formation a porté ses fruits.», a-t-il-reconnu.
Les deux programmes, Kata-Katani et EEJ sont respectivement placés sous le parrainage du ministère des transports et infrastructures et de l’Impact Développement de Bertin Kouakou.
Au nombre des participants à la conférence, on peut noter, Mahamadou Cissé, chargé de mission au ministère de l’emploi et de la formation professionnelle, Mamadou Sow, directeur national des transports terrestres, maritimes et fluviaux, Kalifa Mounkoro, commandant major de police de la compagnie de circulation routière, le représentant de l’ANASER, Nouhoum Koné.
Tous les représentants des structures présents à la conférence ont réitéré leur disponibilité et appui nécessaire pour l’atteinte de l’objectif.
S’adressant aux autorités, le président Kaba Diop du mandat 2021 de la Jeune Chambre Internationale Bamako Elite explique : « La bonne réalisation de ces projets aura un impact socioéconomique. De plus, elle sera facteur d’apaisement social et agira positivement sur la croissance économique. Elle nécessite alors l’implication des plus hautes autorités, car nous sommes bénévoles.».
Auparavant, le Président Kaba dit « Instant-cadeau » a fait savoir que les engins motorisés communément appelés « Kata-katani » sont aujourd’hui au cœur du transport de personnes et de marchandises. En effet, il a été ressorti dans leurs enquêtes que ces conducteurs seraient à l’origine de plusieurs accidents de route et auteurs de nombreux actes d’incivisme dans la circulation.
Ana Diarra, la coordinatrice « Elite Entreprenariat Jeune » rapporte que ce programme va se dérouler en trois phases, la formation des aspirants et entrepreneurs, le coaching/motoring et la recherche de financement pour les plus assidus.

« Cette année, le programme Kata-Katani s’élargit dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et dans le district de Bamako pour un budget de plus de 32.000.000 de Fcfa. Il s’agit de former 250 conducteurs tricycles en secourisme, le code de la route, la citoyenneté, la gestion d’entreprise…», a précisé Sory Haidara, chargé du programme Katakatani. Ces deux vaillants directeurs travaillent sous le leadership de Aminata Samaké, vice-présidente Affaires et Management du mandat 2021 des Elites.
« L’objectif global est de permettre aux jeunes de sortir du secteur informel. », conclut le président Diop.
D.Keita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *