Mali : Basile Tchakounté conseiller principal près du directeur général du FAGACE à Bamako

Par Croissanceafrique


Sur invitation du ministre du commerce, de l’industrie et de la promotion des investissements, Harouna Niang, une délégation du Fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique (FAGACE) conduite par Basile Tchakounté, conseiller principal près du directeur général du FAGACE, a effectué une visite de 3 jours à Bamako depuis le dimanche 4 avril 2021.

Au cours de cette visite, la délégation a rencontré les acteurs du secteur privé du Mali, les établissements financiers et bancaires, les associations et fédérations des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et des visites d’entreprises. Cette invitation a pour objectif de solliciter cette institution d’accompagner le secteur privé afin de booster l’économie malienne et créer des emplois.


A la rencontre avec les acteurs du secteurs privé et les établissements bancaires, le ministre Harouna Niag à l’entame de ses propos a rappelé que l’économie du Mali traverse des moments difficiles à l’instar des autres pays du monde dû aux conséquences de la pandémie du COVID-19.

Ainsi, le Mali a besoin de partenariat pour occuper une meilleure place économique au niveau international. Il a aussi rappelé que 20 milliards de FCFA ont été alloués au fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-SA) par le gouvernement du Mali pour atténuer les conséquences de la COVID-19.


Concernant, l’accompagnement du FAGACE, le ministre a mis un accent particulier sur l’industrialisation et la transformation des produits locaux notamment le karité, la gomme arabique, la manque, la viande pour relever le défi. Il ajoute qu’une vision est en cours pour traduire toute cette réflexion.


Selon le chef de la délégation du FAGACE, Basile Tchakounté, à l’issue de cette visite, il s’agira d’essayer de mutualiser les efforts pour voir dans quelle mesure ils pourront accompagner efficacement les différents projets afin de créer plus d’impact sur l’économie malienne et créer des emplois et bien d’autres.

Pour lui, les PME constituent 80% du développement économique de nos Etats. A cet effet, aider une PME c’est contribuer au développement économique d’un Etat, estime-t-il. De la création du FAGACE à nos jours, 2500 milliards de FCFA ont été mobilisés dans les pays membres.

Selon lui, les interventions de l’intuition ont permis au Mali de mobiliser plus de 54 milliards de FCFA depuis sa création. Il affirme par ailleurs que le Mali a bénéficié plusieurs interventions du FAGACE dans différents secteurs notamment dans les secteurs de l’agro-industrie, de l’industrie, de l’hôtellerie, de télécom, du commerce.
En terme de perspectives, l’accent est mis sur 4 points majeurs.

Il s’agit en premier lieu que le FAGACE soit beaucoup plus proche des porteurs de projet qui nécessite la mise en place d’un bureau d’information et de liaison au Mali.

En deuxième lieu, il sera question de voir dans quelle mesure travailler avec les banques qui n’ont pas encore bénéficié les lignes de garantie du FAGACE. Le troisième point sera le renforcement de la synergie avec les acteurs de l’écosystème. Et en dernier point, de mettre une attention particulière sur les filières de transformation évoquées par le ministre.


Pour rappel, le Fonds Africain de Garantie et de Coopération Économique est une institution financière internationale, spécialisée dans la promotion des investissements publics et privés en Afrique. Son siège social est basé à Cotonou au Benin. Le FAGACE comprend 14 pays.

L’institution opère dans les zones économiques de la CEMAC, de l’UEMOA de la Mauritanie et du Rwanda. Il existe, il y a 40 ans.


IB KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *