Côte d’Ivoire : le Trésor public veut garantir sa signature sur le marché des capitaux

Par croissanceafrique

Le Trésor public de Côte d’Ivoire a livré le 16 avril 2021, les résultats de son «Audit de suivi N°1 »  visant à maintenir son Certificat à la norme ISO 9001 version 2015, obtenue depuis 2019. L’objectif de cette démarche est de consolider la qualité de la signature de l’État afin de mobiliser des ressources nécessaires au financement du budget sur les marchés financiers et de capitaux.

« Réalisé par le cabinet Afnor, cet audit qui avait à sa tête Amie Mar, auditeur international, n’a enregistré aucune non-conformité. Mais, les auditeurs relèvent 18 points forts et 30 pistes de progrès, ajoutés à l’implication active de tout le personnel dans la mise en œuvre du Système de management de qualité (SMQ), nécessaire pour garantir la signature de l’Etat auprès des marchés financiers », selon Financialafrik

Pourtant, en dépit du maintien du certificat, la régie financière doit cependant « poursuivre les efforts afin de franchir avec succès les étapes du processus de maintien du Certificat, surtout au niveau de l’évaluation et de l’efficacité des actions correctives », notent les résultats de l’évaluation.

Par ailleurs, le directeur général du Trésor, Assahouré Konan Jacques, a félicité le travail accompli par ses collaborateurs et les auditeurs. « Le Trésor public se veut une administration moderne et engagée dans une dynamique d’amélioration continue », a-t-il dit.

Notons que la Côte d’Ivoire a levé le 16 mars, près de 44,12 milliards de F CFA (20,90 milliards de Bons et 21,22 milliards d’obligations) sur le marché des titres de l’Umoa, alors qu’elle recherchait 65 milliards de F CFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *