Quel destin pour notre agriculture ?

Par croissanceafrique


Lorsque le député MOUSTAPHA Cisse Lô dénonçait le système de distribution des semences l actuel ministre de l agriculture nous avait promis des réformes dans ce sens mais nous voila deux ans après dans la même formulation.


Est ce à dire que ce système porte des intérêts qui ne sont pas à la connaissance des véritables paysans ?


Pourquoi on est est accroché au système décrié par les paysans eux mêmes.
Ces derniers estiment que les subventions liées aux intrants profitent aux opérateurs semenciers et autres mais pas à eux .
En de maintes occasions ils ont défendu celà et ont opté pour que l engrais leur soit fourni â des prix non onéreux et que les semences soient de qualité et vendues aux prix réels.


Pour développer notre agriculture il nous faudra régler le financement des intrants ,l approvisionnement des intrants ,l encadrement et le conseil agricoles, la commercialisation, la transformation et surtout la sécurité alimentaire.
Tout celà suppose une réforme de notre politique agricole et trouver des entités pouvant être des acteurs capables de porter les garanties des financements obtenus auprès des banques .


Pour celà des coopératives seraient une alternative crédible ayant connu des succès en Asie ,aux Amériques et en Afrique de
l’est . Ces coopératives doivent être mises en chantier en fonction de critères plus souples avec des contenus tournés vers le développement. Ces coopératives serviront à assurer les garanties ,fournir les intrants , commercialiser les productions et au besoin faciliter ou participer à la transformation des produits agricoles.

Dans certaines parties du monde elles contribuent à l atteinte de la sécurité alimentaire. Mais nous ne le dirons jamais assez que notre agriculture aura besoin d une maîtrise de l eau si nous voulons qu elle ait des lendemains meilleurs .Faire travailler nos jeunes â plein temps ,suppléer au vieillissement de la main d oeuvre agricole et surtout augmenter significativement aux revenus de nos agriculteurs qu on voudrait qu ils soient .
Combien de milliards l etat dépense chaque année pour subventionner les intrants Trentes deux milliards ( 32 milliards f CFA) agricoles ?
Trente deux milliards nous dit on .Ce montant pourrait c servir à créer des forages et en 5 ans une densification servirait à doter de tout le Sénégal en forages . Aller vers une maîtrise de l eau pour notre agriculture.

N’Diamé Thiam/contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *