Mali: La Banque mondiale annonce une suspension temporaire de ses opérations

Par croissanceafrique

Ce vendredi 04 juin 2021, la banque mondiale annonce à travers un communiqué de presse, qu’elle observera une pause temporaire de ses décaissements jusqu’à ce que la situation soit plus claire au Mali. 

La Banque mondiale suit attentivement l’évolution de la situation politique actuelle au Mali, laquelle situation appelle au déclenchement de la politique opérationnelle de la Banque sur les gouvernements de fait (Politique opérationnelle OP 7.30). 


« A la suite des évènements du 24 mai 2021, nous avons demandé à nos services de décaissement d’observer une pause temporaire des décaissements, jusqu’à ce que la situation soit plus claire. Cette pause se traduit par le non-traitement des demandes de décaissements reçues après le 24 mai, et de celles reçues mais non traitées avant le 24 mai. Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de vos projets et dans le but d’assurer un suivi fiduciaire approprié du portefeuille durant la période de la pause, nous vous invitons à suivre les mesures transitoires ci-dessous relatives à la gestion financière et à la passation des marchés« , souligne, le communiqué de presse de l’administration Breton Woody.

Il s’agit des traitement des dépenses récurrentes : Seules les dépenses récurrentes de fonctionnement (loyer, honoraires/salaires, frais de gardiennage et de sécurité, téléphone, internet, fournitures et consommables de bureaux, carburant) sont autorisées ;

Autorisations préalables requises : L’exécution de toute activité (même celles approuvées dans le PTBA) ainsi que tout paiement autre que ceux cités au point 1 doivent obtenir une autorisation écrite préalable du Chargé de projet (TTL) ;

Etat de lieu des contrats en cours : La transmission de la liste de tous les contrats en cours aux TTLs respectifs afin de définir les contrats dont l’exécution pourra continuer et ceux dont l’exécution pourra faire l’objet d’un arrêt temporaire tout en respectant les dispositions réglementaires relatives à la gestion des contrats en vigueur. Les spécialistes de passation des marchés et de gestion financière de la Banque se tiennent à votre disposition pour vous accompagner dans la mise en œuvre de ces dispositions.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *