Le réchauffement climatique en 2021 : causes et conséquences

Le climat se réchauffe par l’accroissement inexorable de la concentration dans l’atmosphère des gaz à effet de serre liés aux activités humaines. Un réchauffement de plus de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels pourrait avoir des conséquences irrévocables. Récapitulatif de la situation en 2021.

appel gratuit

Quiz : combien de tonnes de CO2 émettez-vous chaque année ?

Découvrez votre impact et le montant de carbone à compenser en moins de 5″.Accéder au quiz

Définition : qu’est-ce que le réchauffement climatique ?

Le réchauffement climatique, appelé également réchauffement planétaire, est un phénomène qui se caractérise par l’augmentation du niveau moyen de la température à la surface de la Terre.

Changement climatique ou dérèglement climatique ?

rechauffement climatique

La température moyenne globale de la planète a augmenté de 1.1°C entre 1850 et 2017. Parallèlement, la France a subi une augmentation moyenne de 1.5°C depuis 1900.

Le changement climatique est variable selon les régions. Par exemple, les zones polaires se réchauffent deux fois plus rapidement que le reste du monde. En continuant sur la trajectoire actuelle de réchauffement climatique, la banquise arctique pourrait disparaître totalement d’ici quelques dizaines d’années.

Selon l’un des derniers rapports du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), un réchauffement planétaire de plus de 1,5°C provoquerait des dérèglements climatiques sans précédent : multiplication des épisodes de sécheresse, intensité des précipitations… Ces évènements climatiques extrêmes pourraient devenir plus fréquents et avoir des impacts irréversible sur l’environnement.

Météo ou climat : quelle différence ?

Pour comprendre le réchauffement climatique, il est important de faire la différence entre la météo et le climat :

  • La météo indique le temps qu’il fait à un moment donné et à un endroit précis, variant sur de courtes périodes;
  • Le climat décrit des évolutions sur de plus longues durées et à plus grande échelle.

Par exemple, une période de froid intense dans une région donnée ne remet pas en cause le réchauffement climatique. Pour l’affirmer, il faut être en mesure d’observer l’augmentation d’un évènement climatique (hausse de la température moyenne, fortes précipitations, sécheresses intenses, etc.) de façon régulière et significative, sur une longue durée et dans une région précise.

Quelle est la cause du réchauffement climatique ?

réchauffement climatique schéma

L’effet de serre est la principale cause du réchauffement climatique. A l’origine, c’est un phénomène naturel qui contribue au maintien du niveau moyen de la température. Cependant, à cause de la concentration de plus en plus importante des gaz à effet de serre dans l’atmosphère liées aux activités humaines, il s’intensifie provoquant un réchauffement climatique.

Source : Earth System Research Laboratories

À quoi correspond 1 ppm ?L’acronyme « ppm » signifie « partie par million ». Il s’agit d’une unité de mesure utilisée pour calculer le taux de pollution dans l’air. Elle permet de connaître le nombre de molécules de gaz à effet de serre présentes dans un million de molécules d’air.

Quelles sont les conséquences du réchauffement climatique ?

Le bouleversement de la biodiversité et l’épuisement des ressources naturelles

Le changement climatique et la perte de terres dues à la montée des eaux, ses impacts sur l’agriculture et la pêche affectant la sécurité alimentaire, ou encore les épisodes climatiques extrêmes de plus en plus fréquents forcent certaines populations à migrer pour survivre. Tout cela provoque ainsi des tensions autour des ressources naturelles disponibles, dont l’eau, renforçant les inégalités entre les populations.

La faune et la flore sont tout aussi sensibles à ces changements climatiques. Alors que les cycles végétatifs sont accélérés et fragilisés, certaines espèces sont obligées de migrer ou de s’adapter pour ne pas disparaître.

La perturbation des océans et des mers

ocean puits de carbone

Sous l’effet de la fonte des glaces et du réchauffement climatique, le GIEC prévoit une hausse du niveau moyen de la mer et des océans de 82 cm d’ici 2100 si l’on ne réduit pas nos émissions de gaz à effet de serre.

Cette montée des eaux aurait un fort impact sur les zones côtières dans le monde. Le rapport complet L’océan et la cryosphère dans un climat en évolution (2019) des experts énonce les conséquences du réchauffement climatique sur les océans et la cryosphère et ses impacts sur les sociétés humaines et les écosystèmes.

L’océan est un puits de carbone, c’est à dire qu’il absorbe le CO2 de l’atmosphère et le stocke. Or l’accumulation de dioxyde de carbone dans l’océan modifie sa composition et provoque une acidification ce qui menace directement ses capacités d’absorption.

Réchauffement climatique : la situation actuelle

Le réchauffement climatique en 2021 ne montre aucun signe de ralentissement. La situation alarme les scientifiques, dont le GIEC, un organisme chargé d’évaluer régulièrement le changement climatique. En effet, certains impacts menacent déjà l’environnement.

10 impacts du réchauffement climatique en France :

  1. Inondations ;
  2. Submersion ;
  3. Crues ;
  4. Cyclones ;
  5. Vagues de chaleur ;
  6. Sécheresse ;
  7. Incendies ;
  8. Neige ;
  9. Biodiversité ;
  10. Économie.

J’AGIS POUR LE CLIMAT, JE COMPENSE MES ÉMISSIONS DE CO2 !Le réchauffement climatique est l’affaire de tous ! Pour compenser vos émissions de CO2 et participer à la transition énergétique, appelez gratuitement Selectra !
01 86 65 54 97

Il est donc impératif d’agir et d’adapter son mode de vie de façon à limiter son impact carbone.

Les solutions possibles pour lutter contre le réchauffement climatique

Les activités humaines, que ce soit au niveau d’un foyer, d’une entreprise, d’une collectivité ou d’un état, doivent impérativement prendre compte l’évolution du climat et du réchauffement climatique. Certaines mesures peuvent alors être prises, comme le développement des énergies renouvelables, la taxe carbone ou encore l’adaptation au changement climatique.

Mesurer son empreinte carbone

Limiter le réchauffement climatique, c’est donc adapter son mode de vie à la situation actuelle et agir en conséquence. Pour cela, le premier moyen est de prendre conscience de son empreinte carbone, puis d’entamer une démarche de réduction des gaz à effet de serre produit par nos activités. Ensuite seulement, il est possible de compenser les émissions qui n’ont pas pu être évitées lors des actions précédentes.

reduire empreinte carbone
  • Calculer son empreinte carbone est le premier pas pour la réduire : identifier les sources principales d’émissions de gaz à effet de serre de notre quotidien et ainsi adapter son mode de vie de manière à minimiser son impact carbone sur l’environnement ;
  • Réduire ses émissions de gaz à effet de serre est impératif pour lutter contre le réchauffement climatique : optimiser sa consommation énergétique, réduire son empreinte carbone numérique ou encore privilégier des transports durables ;
  • Compenser ses émissions carbone et contrebalancer ses émissions de dioxyde de carbone via le financement de projets environnementaux afin réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et ainsi de tendre vers la neutralité carbone.

Compenser ses émissions de CO2 doit toujours être accompagné d’efforts de réduction.

Depuis 2019, Selectra propose aux particuliers de compenser une partie ou la totalité de leurs émissions de gaz à effet de serre via le financement d’un projet environnemental, le projet Gandhi. Ce dernier consiste en la construction d’un parc éolien en Inde afin de promouvoir le développement d’énergies renouvelables dans le pays.

Avec Selectra, vous pouvez financer le projet Gandhi : En découvrant votre Bilan Carbone personnel ;
 En sensibilisant vos proches avec la Carte Cadeau Compensation Carbone.

Calculer le bilan carbone de son entreprise

Depuis 2010, certaines entités françaises, comme les entreprises de plus de 500 salariés, les établissements publics de plus de 250 personnes ou les collectivités de plus de 50 000 habitants, sont dans l’obligation de réaliser leur bilan carbone.

Le Bilan Carbone est un outil qui permet aux entreprises de comptabiliser leurs émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre. Souvent valorisée dans la politique de responsabilité sociale des entreprises (RSE), cette démarche vise à réduire leur impact environnemental.

Ainsi, le Bilan Carbone est non seulement un moyen de mesurer l’impact de l’entreprise sur la planète, mais aussi d’identifier des pistes d’amélioration afin de mettre en place un plan d’action de réduction des émissions de gaz à effet de serre émises par ses activités.

Estimer et réduire le bilan carbone de son entrepriseSelectra dresse votre comptabilité carbone et peut également compenser vos émissions. Contactez notre pôle professionnels et grands comptes en envoyant un email à l’adresse suivante : antoine.climate@selectra.info.

L’adaptation au changement climatique

En France, plusieurs politiques nationales d’adaptation au changement climatique ont été mises en place depuis 1999. La France est en effet l’un des pays les plus avancés en matière de planification de l’adaptation au changement climatique.

Le Ministère de la Transition Écologique définit l’adaptation au changement climatique comme “la démarche d’ajustement au climat actuel ou attendu, ainsi qu’à ses conséquences”. Il s’agit donc de réduire la vulnérabilité des Hommes ou de leur environnement face au réchauffement climatique.

Après le succès de la COP 21 avec l’Accord de Paris, la France a lancéson 2ème Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC-2) fin 2019 afin de s’adapter à la hausse de température prévue dans les prochaines années.

Qu’est-ce que l’Accord de Paris ?L’Accord de Paris vise ainsi à éviter un réchauffement climatique supérieur à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et à poursuivre les efforts pour le limiter à 1,5°C. Lors de la COP 21 en décembre 2015, 195 pays se sont alors accordés sur différents objectifs accélérant et intensifiant les actions essentielles pour parvenir à un avenir durable. L’objectif de neutralité carbone est fixé pour 2100.

Le PNACC-2 se résume en 10 actions concrètes :

  1. Lutter contre les feux de forêt avec l’acquisition de 6 avions bombardier d’eau ;
  2. Renforcer la vigilance météo avec le déploiement de 5 nouveaux radars ;
  3. Faire un point complet des normes et référentiels techniques ;
  4. Identifier les territoires et milieux à risque ;
  5. Développer un centre de ressources sur l’adaptation ;
  6. Diffuser des messages de prévention ;
  7. Intégrer la thématique du changement climatique et de l’adaptation dans les cursus scolaires ;
  8. Effectuer une étude sur les freins à la mobilisation locale des fonds européens ;
  9. Établir des prospectives économiques pour identifier les filières à risque ;
  10. Créer de nouveaux outils d’aide à la décision dans le secteur forestier.

Source : Deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique (2018-2022) du Ministère de la Transition écologique

Retrouvez nos autres guides pratiques sur la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique !Updated on02/06/2021

Caroline Garrett

Caroline Garrett

Diplômée d’un Mastère Spécialisé en Marketing Digital, Caroline a rejoint Selectra en juin 2020 dans le cadre d’un V.I.E. Elle est responsable des contenus du site et travaille sur l’amélioration du référencement des articles.

Source: Par climate.selectra.com/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *