Le président Macron annonce la fin de l’opération Barkhane au sahel

Par croissanceafrique

À la veille du G7 au Royaume-Uni, Emmanuel Macron a annoncé que la France allait opérer une « transformation profonde » de sa présence militaire au Sahel, et la fin de l’opération Barkhane.

Annoncée ce jeudi soir en marge  d’une conférence de presse du  prochain G7 par Emanuel Macaron, la France opte pour  «la fin de l’opération Barkhane» au Sahel. En effet, le désengagement de l’armée française sera progressif, et les militaires resteront encore de longues années sur place pour «permettre une opération d’appui, de soutien et de coopération aux armées des pays de la région qui le souhaitent» et former la «colonne vertébrale» d’une «d’une alliance internationale « de forces spéciales » strictement concentrée sur la lutte contre le terrorisme», a-t-il expliqué, le président Françcais.

Par ailleurs, paris continuera de s’impliquer, mais dans un cadre nouveau d’appui aux forces armées locales et avec des effectifs moins importants. L’opération Barkhane s’appuie actuellement sur le déploiement de 5 100 soldats français, notamment au Mali et certaines de ses bases pourraient être fermées à moyen terme.

« La poursuite de notre engagement au Sahel ne se fera pas dans un cadre constant », a dit Emmanuel Macron en annonçant la « fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure pour permettre une opération d’appui, de soutien et de coopération aux armées des pays de la région qui le souhaitent ». Par la suite,  le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a justifié qu’ « Evidemment la France n’a pas vocation à rester éternellement au Sahel », et de rappeler que  la France a perdu 55 soldats depuis 2013.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *