Syndicalisme au Mali: Les travailleurs domestiques outillés !

Par croissanceafrique

Du 19 au 20 juin dernier, les capacités des jeunes syndicalistes ont été renforcées sur le fonctionnement du syndicat et les techniques de communication, à travers un atelier tenu à la Bourse du travail.

Cette rencontre était une initiative du syndicat des travailleurs domestiques du Mali (Syntradom) sous la conduite de Mme Diakité Hawa Traoré assistée de Fatoumta Gounsoubé et avec l’accompagnement de Mme Soumaré Assétou Camara. 

Cet atelier s’est tenu sous le slogan ‘’Nous luttons pour l’égalité pour une convention internationale qui mette fin aux violences contre les femmes dans le monde du travail’’. Ont pris part à ce rendez-vous, 1er du genre, une soixantaine de jeunes syndicalistes femmes et hommes venus dans des 6 communes du district de Bamako. Tous évoluent dans le domaine du domestique.

La formation était assurée par Amadou Samaké, formateur expérimenté de l’UNTM (Union nationale des travailleurs du Mali). Durant les deux jours, avec une méthode participative, M. Samaké a enseigné aux participants le mode fonctionnement du syndicat et les techniques de communication.  Le formateur a  mis l’accent sur les qualités d’un bon leader syndical. Selon lui, un bon leader syndical doit avoir, entre autres, qualité : la maitrise de son sujet, l’acceptation de la divergence de point de vue, la patience et la persévérance, le bon réflexe du compte rendu, la bonne moralité, la cohérence, la courtoisie et le respect.

Précisons qu’au niveau national le Syntradom (syndicat des travailleurs domestiques du Mali) est affilié à la plus grande centrale syndicale UNTM (Union nationale des travailleurs du Mali) et au niveau international il est affilié à la Fédération internationale des travailleurs domestiques (FIDT).

Il faut noter que cette fédération est une organisation mondiale de travailleurs domestiques ménagers. Il s’agit de toute personne engagée dans le travail domestique ménager au sein d’une relation de travail.  Pour la FIDT, le travail domestique est un travail et que tous les travailleurs domestiques ménagers doivent jouir des mêmes droits que tous les autres travailleurs.

L’objectif  de la FIDT est d’ailleurs construire une organisation mondiale de travailleurs domestiques ménagers unifiée, démocratique et forte pour protéger et promouvoir, partout, les droits des travailleurs domestiques ménagers. Selon les statistiques de la FIDT, en avril 2021, l’organisation comptait 81 affiliés de 63 pays, représentant plus de 590 000 membres des travailleurs domestiques. La FIDT est membre de l’Union Internationale des Travailleurs de l’Alimentation, de l’Agriculture, des Hôtels, et Restaurants, du Catering, des Débits de Tabac et des Associations Alliées de Travailleurs (IUF) avec le statut « Groupe Spécial » et aussi membre de Femmes dans l’Emploi Informel : Mondialisation et Organisation (WIEGO).

Dorénavant, il faut compter avec le Syntradom qui sera sans nul doute un bon élève de la FIDT au Mali.

Hamidou Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *