Mali: la BOAD accord un prêt d’environ plus de 15 millions USD pour transporter de l’électricité

Par croissanceafrique

A l’issue de son 124 ème conseil d’administration, la BOAD a décidé d’épauler le Mali à travers la société Énergie du Mali (EDM SA). Il s’agit d’une enveloppe symbolique de 8,5 milliards de Francs CFA (environ plus de 15 millions USD). L’énergie du Mali (EDM-sa) est la compagnie chargée de la production, du transport et de la distribution du courant au Mali.

Il s’agit d’un prêt que la BOAD apporte au Mali pour faciliter le transport de l’énergie déjà produit par la société Albatros basée dans la région de Kayes. Selon le chargé de communication du ministère malien de l’énergie, ce projet a été porté par le ministre Lamine Seydou Traoré en novembre 2020.

Cette somme permettra également au « réseau de transport et de distribution d’EDM-SA pour éviter les surcharges des ouvrages électriques et améliorer la sécurité de l’approvisionnement en électricité au Mali. », a laissé, entendre un responsable de l’institution Ouest Africaine.

Cet appuie financier de la BOAD a pour but de procéder au renforcement des 10 postes, notamment dans la zone de Sirakoro et Lafia. Surtout à chaque fois, les autorités étaient obligés de remplacer le transformateur 15 kV, 30 MVA par un de 15 kV, 60 MVA.

Par ailleurs, il est également prévu l’installation de huit kilomètres de câbles souterrains entre le poste de Lafiabougou et Darsalam ainsi que l’installation de bancs de condensateurs additionnels à Badala, Balingué, Kalaban, Kati, Kita, et Kodialani. La priorité cette année est de renforcer l’interconnexion pour arriver à la fourniture de 100 MW contre 60 à 80 MW actuellement.

Pour cela, la direction de l’EDM-SA explique que ses infrastructures de distribution vétustes sont une des multiples causes des délestages enregistrés au Mali. , Et d’ajouter que « cet engagement de la banque Ouest Africaine de développement (BOAD) intervient comme un coup d’accélérateur », dit-elle.

Notons qu’un vaste programme de redressement, de modernisation et de développement en gestation prévoit 2 300 milliards de francs CFA (4,2 milliards $) d’investissements dans la fourniture d’électricité au Mali au cours des cinq prochaines années.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *