Barrick Gold annonce des ventes préliminaires de 1,07 million d’onces d’or et de 96 millions de livres de cuivre au deuxième trimestre 2021

Par croissanceafrique

A Toronto,  Barrick Gold Corporation a annoncé le 15 juillet 2021 des ventes préliminaires de 1,07 million d’onces d’or et de 96 millions de livres de cuivre au deuxième trimestre, ainsi qu’une production préliminaire de 1,04 million d’onces d’or et 96 millions de livres de cuivre. « Nous restons sur la bonne voie pour atteindre les prévisions de 2021. », affirme un responsable de la compagnie minière.

Les régions Afrique et Moyen-Orient et Amérique latine et Asie-Pacifique ayant tendance à se situer dans la partie supérieure de leurs prévisions régionales pour l’or et l’Amérique du Nord à la partie inférieure. Selon les administrateurs, de la minière canadienne « Le prix moyen du marché de l’or au deuxième trimestre était de 1 816 $ l’once, tandis que le prix moyen du marché du cuivre au deuxième trimestre était de 4,40 $ la livre. », a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Par ailleurs, la production d’or préliminaire du deuxième trimestre était inférieure à celle du premier trimestre, avec des arrêts de maintenance prévus dans les installations de traitement de Nevada Gold Mines (« NGM ») encore touchés par une défaillance du broyeur mécanique au torréfacteur Goldstrike de Carlin, ainsi que par la maintenance prévue à Pueblo Viejo. Le torréfacteur Goldstrike fonctionne actuellement à un rythme réduit et les travaux de réparation de l’usine devraient être achevés au troisième trimestre, des mesures étant prises pour atténuer l’impact sur la production annuelle de NGM. 

Comme indiqué précédemment, la production d’or de Barrick au second semestre 2021 devrait être supérieure à celle du premier semestre. Le coût des ventes d’or par once 2 au T2 devrait être supérieur de 2 à 4 %, les coûts décaissés totaux par once 3 devraient être supérieurs de 1 à 3 % et les coûts de maintien tout compris par once 3devraient être de 6 à 8 % plus élevés qu’au premier trimestre.

La production de cuivre préliminaire du deuxième trimestre était légèrement supérieure à celle du premier trimestre. Les ventes de cuivre au deuxième trimestre étaient conformes à la production, mais inférieures de 15 % à celles du trimestre précédent, car Lumwana a vendu une plus grande partie de son concentré stocké au premier trimestre 2021.

 « Nous continuons de nous attendre à ce que la production de cuivre de la Société soit plus forte au second semestre 2021 qu’au premier semestre, principalement grâce aux teneurs plus élevées de Lumwana », precise, le communiqué de presse.

 En outre, le coût des ventes du cuivre par livre au  T2 devrait être supérieur de 14 à 16 %, les coûts décaissés C1 par livre  devraient être supérieurs de 13 à 15 % et les coûts de maintien tout compris du cuivre par livre  devraient être de 20 à 22 % supérieur à celui du T1, en grande partie en raison de la baisse des ventes à Lumwana et de la maintenance à Zaldivar, ainsi que de l’impact d’un prix du cuivre plus élevé se traduisant par des coûts de redevances plus élevés.

Notons que Barrick a affirmé qu’elle « fournira une discussion et une analyse supplémentaires concernant sa production et ses ventes du deuxième trimestre lorsque la société publiera ses résultats trimestriels avant l’ouverture des marchés nord-américains le 9 août 2021. », dit-elle.

Daouda Bakary Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *