Hydrocarbures : Vers la tenue d’une Semaine première Africaine du Pétrole en présentiel à Dubaï du 08 au 11 Novembre 2021

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Un évènement organisé du 08 au 11 novembre 2021, cette occasion entend promouvoir la croissance de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique et ce, en offrant tout un éventail d’opportunité au Moyen-Orient

Étant le principal salon de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique, la semaine africaine du pétrole (SAP)  tiendra sa vingt-septième exposition à Dubaï, du 08 au 11 novembre 2021, à Madinat Jumeirah. Il serait ainsi nécessaire de noter que cet évènement se tiendra pour la seule et ultime fois à l’émirat, notamment en raison de l’attention que les organisateurs attachent à la sécurité et sureté des participants.

Ainsi, la semaine africaine du pétrole continuera à promouvoir les transactions et les accords, diriger les investissements en faveur des projets africains, et faciliter l’établissement de nouveaux partenariats ainsi que l’identification d’opportunités de réseautages pour le marché africain malgré le changement temporaire de son lieu d’organisation, étant le changement du Cap à Dubaï. En effet, cet évènement présente une opportunité réelle visant à établir un pont de coopération entre l’Afrique et le Moyen-Orient tout en surlignant l’important du potentiel dont jouit le marché africain.

D’autant plus, il est important de surligner la liste remarquable de ministres et chefs de gouvernement participant à l’évènement, comme ce dernier joint la participation de 66 pourcent des gouvernements africains, y compris des ministres du Ghana, de l’Ouganda, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Kenya, et de la République Démocratique du Congo. En outre, plus de 24 devantures nationales opérant dans l’industrie de l’énergie présenteront leurs produits au cours de la semaine, tout en mettant à la disponibilité des ministres, des sociétés pétrolières, des services publics et des entités régulatrices du domaine une plateforme d’investissements dédiée à négocier les accords à conclure et faires la connaissances de partenaires possibles.  

Profiter du marché pétrolier et gazier de Dubaï

En joignant l’industrie pétrolière et gazière sous le thème intitulé « La réussite au sein d’un marché fluctuant », la semaine africaine du pétrole rassemblera les pionniers de cette industries ainsi que les représentant des gouvernements qui entendent reconcevoir le futur de l’industrie en Afrique. Ainsi réunis sous ce thème, la conférence stratégique se centralisera autour de l’état de préparation du marché africain en ce qui concerne son adaptation aux changements et sa réaction envers les facteurs imposés par la propagation de la pandémie du Coronavirus à l’échelle mondiale ainsi que sa réaction envers la transition énergétique accélérée, tout en favorisant cette industrie en identifiant les atouts et potentiels y relevant.

En effet, cet évènement jouit de l’énorme soutien accordé par les organisations et sociétés pionnières à l’échelle mondiale, étant des entités opérant dans le domaine de l’industrie pétrolière, gazière, et énergétiques, telles que TotalEnergies, Eni, Chevron, Equinor, Perenco, ReconAfrica, Seplat, Tullow Oil, Africa Oil Corp, PGS, Fugro, et Wood Mackenzie, le partenaire de la semaine africaine du pétrole en ce qui concerne l’intelligence économique.

Selon Matthew Opoku Prempeh, le ministre de l’énergie de la République du Ghana: « Il n’est nul doute que la semaine africaine du pétrole représente l’évènement le plus attendu par l’industrie pétrolière et gazière africaine. En effet, les opportunités de réseautage qu’offrent cet évènement entendent assurer la résistance et le progrès continu de cette industrie même au-delà de la région. De même, nous sommes bien heureux que cette évènement ait réussi à emmener l’Afrique au plein cœur du Moyen-Orient ; une chance nous est ainsi accordée pour souligner nous compétences et capacités. D’autant plus, nous tenons également à saluer les efforts déployés par les organisateurs qui ont bien veillé à ce que les clients principaux ne manquent pas à assister et participer à l’un des évènements de valeur de cette industrie, étant la semaine africaine du pétrole, tout en se conformant au protocole de sécurité visant à garantir la protection contre le Coronavirus. »

Cet évènement favorisera l’élaboration d’instances d’interaction précieuses et l’établissement de partenariats rentable dans la région du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord

Nicolas Terraz, Président de la Division de l’Exploration et de la Production et membre du Comité Exécutif de la société TotalEnergies, déclara ce qui suit : « Ça me fait grand plaisir de donner un discours à la semaine africaine du pétrole. Étant l’une des plus grands producteurs de pétrole en Afrique, la société TotalEnergies s’engage à continuer l’exploration sur le continent africain, tout comme nous sommes bien impatients de partager notre vision avec les participants à l’évènement à Dubaï et la discuter avec eux. »

Keith Hill, Président – Directeur Général de la société Africa Oil Corp, déclara : « Ça nous fiat grand plaisir de participer à cette édition de la semaine africaine du pétrole et nous sommes impatients de participer à cet évènement annuellement notamment à causes des opportunités d’affaires et de réseautage énormes qu’il nous offre. »

Facilitation des discussion relevant des problèmes urgents

La semaine africaine du pétrole a réussi à s’imposer, au cours des vingt-sept dernières années, comme la plateforme principale et pionnière pour ce domaine en Afrique. En effet, l’agenda de l’évènement, en son édition de l’an 2021, jettera la lumière sur les préoccupations impérieux de l’industrie pétrolière et gazière relevant de la situation future de l’exploration et la production en Afrique, tout en offrant des sessions stratégiques certifiées par le Service de Développement Professionnel Continu (DPC) tout au long de la semaine, y compris les sessions suivantes :

  • Un débat ministériel de haut niveau organisé sur l’impact des politiques de transition énergétiques sur les entités productrices d’hydrocarbures ;
  • Un débat entre les sociétés pionnières, y compris TotalEnergies, Equinor et Tullow Oil, sur les principales tendances opérationnelles et les moyens servant à profiter d’une manière optimale des atouts et portefeuilles disponibles ; et
  • Une table ronde entre les principaux dirigeants de l’industrie, au plan géophysique, qui portera sur le futur de la géophysique sismique et la raison pour laquelle l’Afrique offre toujours pleins de perspectives au niveau de l’exploration frontalière.

Paul Sinclair, vice-président de la Division de l’Energie et Directeur des Relations Gouvernemental au sein du corps organisateur de la semaine africaine du pétrole et la série intitulée « le futur de l’énergie en Afrique », a annoncé : « Alors que nous nous préparons à la tenue de la semaine africaine du pétrole à Dubaï, nous tenons à offrir une expérience unique à tous les participants des quatre coins du globe. En effet, nous tenons à profiter des capacités des Émirats Arabes Unis dans le cadre de l’organisation d’évènements, comme ce pays s’est avéré être un pays pionnier de l’industrie pétrolière et gazière et ce, tout en aidant les participants à identifier les opportunités d’affaires possibles en Afrique. En outre, nous espérons établir un dialogue essentiel visant à aider les parties prenantes de l’industrie à mener leurs affaires. En effet, nous sommes sûrs et certains que cet évènement favorisera l’élaboration d’instances d’interaction précieuses et l’établissement de partenariats rentable dans la région du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, tout en notant que cette région jouit de l’exécution planifiée ou en cours de projets pétroliers, gaziers et pétrochimiques d’une valeur s’élevant à 652 milliards de de dollars américains environs, tel qu’identifié par l’outil de suivi des projets régionaux, intitulé MEED Projects. »

Ceci dit, dans le cadre de son agenda, cet évènement présentera la série intitulée « le futur de l’énergie en Afrique », étant un programme dédié aux personnes très importantes, accueillant les ministres de l’énergie et les représentants des entités opérant dans l’industrie de l’énergie renouvelable et l’alimentation électrique au secteur privé, et entendant l’initiation d’un dialogue progressif sur les économies vertes et la garantie de l’accès universel et durable à l’alimentation électrique sur le continent africain.

L’évènement offrira également une autre initiative en 2021, intitulée le « Forum des indépendants d’Afrique », étant une plateforme offerte aux entités pionnières indépendantes opérant en Afrique, afin qu’il puisse mettre leurs atouts en lumière, obtenir les mises à jour concernant les campagnes de forage, et identifier les opportunités de coentreprises relevant de leurs portefeuilles. D’autant plus, cette initiative offrira aussi des présentations données par des organisations telles que ReconAfrica, First E&P, Heritage Oil, et Africa Oil Corp.

En outre, la semaine africaine du pétrole et son partenaire « Lean In Energy » (LIEN) offriront l’initiative intitulée « Les accélérations de la semaine africaine du pétrole : entre diversité et inclusion », étant une initiative visant à promouvoir une diversité, capitaux propres et égalités entre les sexes à une plus grande échelle dans le secteur de l’énergie, et qui vise, de même, à initier des dialogues progressifs. Cette année, l’initiative susmentionnée entend explorer le rôle de la diversité sur le plan de la transition énergétique en Afrique, tout en assurant l’alignement de notre programme avec les Objectifs de Développement Durable identifiés par l’Organisation des Nations Unis, et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, notamment au niveau de ses objectifs relevant de l’égalité entre les sexes et l’énergie propre.

La Rédaction

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité