Hydrocarbures: Occidental Petroleum et Kosmos Energy signent un accord à hauteur de 750 millions USD

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Le 13 octobre 2021, le producteur américain de pétrole et de gaz Occidental Petroleum, a annoncé avoir conclu un accord de cession de ses intérêts dans les champs TEN et Jubilée au large du Ghana, à son homologue Kosmos Energy. Le montant de l’opération est de 750 millions de dollars.

Selon les termes du contrat de cession, l’offre implique que Kosmos versera 550 millions USD et GNPC, la société publique ghanéenne du pétrole qui est son partenaire sur les deux périmètres, paiera le reste.

Par ailleurs, l’opération sera financée par un crédit-relais de 400 millions de dollars qui sera refinancé par une future émission d’obligations.

Selon l’Agence ecofin, le reste sera assuré par le produit d’une vente d’actions d’une valeur d’environ 100 millions de dollars, indique Kosmos qui ajoute qu’elle prévoit que le flux de trésorerie provenant des actifs garantira que la transaction sera remboursée en moins de trois ans à 65 dollars le baril de Brent.

Il faut rappeler que Kosmos possède déjà une participation de 24 % dans le champ Jubilee et de 17 % dans TEN. Une fois la transaction bouclée, ses parts passeront respectivement à 42 % et 28 %.

Toutefois, les parts détenues jusqu’ici par Occidental sur les deux champs correspondent à une production de 22 000 barils équivalents pétrole, conformément aux résultats du troisième trimestre.

Pour Occidental, le produit de la vente servira à réduire sa dette. Depuis le début de l’année, ses différentes opérations de cession lui ont déjà permis de récolter 4,5 milliards de dollars. En 2019, la société avait contracté des dettes de plus de 38 milliards de dollars pour s’offrir le portefeuille global d’Anadarko, mais la situation du secteur s’est entre temps dégradée avec l’apparition de la pandémie de coronavirus, notamment.

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité