Mali: l’OSM-Mali présente le rapport de la Conférence Internationale sur la Digitalisation des Territoires

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

 L’association Openstreetmap Mali a animé le lundi 22 novembre une conférence de presse à son siège à Bamako. Elle était animée par Nathalie Sidibé, présidente de OpenStreetmap, accompagnée d’autres membres de l’association notamment Cheick Abdel Kader Diarra, chargé du projet. L’objectif était de présenter le rapport final de la conférence internationale sur la digitalisation des territoires organisée à Bamako les 22 et 23 octobre 2021 par OpenStreetmap Mali en partenariat avec Datatic Consulting.

Cette conférence de façon générale vise à faire découvrir les outils et pratiques en matière de
digitalisation des territoires pour améliorer la connaissance du territoire, la transparence dans la gestion des biens et services publics. Elle a réuni dans ce sens des experts nationaux et internationaux sur différentes thématiques. Pendant ces 2 jours les panélistes ont exposé les enjeux Sécuritaire et développement des territoires du Sahel dans des secteurs qui sont entre autre : La Sécurité, La Santé, l’agriculture, les domaines et le cadastre, le Transport, la Construction de Smart Cities ou OpenCities, Développement des Start-Ups, E-Commerce et Emploi Jeunes et bonne Gouvernance, indique la présidente de OpenStreetmap, Nathalie Sidibé dans son exposé.

Au sujet de la transformation digitale des territoires, elle affirme qu’elle apparaît comme une fenêtre d’opportunité pour la maîtrise et le développement de ce vaste territoire qu’est le Mali. Elle représente également une solution pour les différents défis à relever auxquels le pays est confronté
depuis son indépendance. La transformation Digitale des Territoires sert également d’instrument de base pour l’aménagement des infrastructures socio-économiques de base, la mutualisation et
l’interopérabilité des informations, la création de services et nouvelles interfaces
citoyennes.

Elle affirme par ailleurs que les objectifs de la conférence ont été atteints. Aujourd’hui, dit-elle, beaucoup de villes au Mali sont digitalisées notamment les villes de Bamako, Kayes, Ségou, Niono, Mopti etc. La ville de Gao a été choisie comme la prochaine ville à être digitalisée, selon Nathalie Sidibé. Elle ajoutera que ce projet de numérisation des territoires a été soutenu matériellement et techniquement par des bailleurs de fonds à l’extérieur. « Nous voulons que cette dynamique soit accompagnée par les autorités du Mali. Par ce que, ce que nous faisons est une manière pour nous en tant que citoyens de contribuer au développement de notre pays », soutient-elle. Et d’ajouter que la maitrise numérique du territoire permettrait à ceux qui ont en charge d’assurer la sécurité du territoire de bien mener les missions qui leur sont assignées.

Les recommandations issues de la conférence internationale sur la digitalisation

La digitalisation est très importante pour le monde. Cependant, il faut mettre en place des infrastructures (internet, Datacenter) ; baisser les coûts liés à Internet. Une donnée de qualité et à jour est primordiale à la mise en place de toute solution digitale. Adapter les solutions numériques agricoles aux besoins des agriculteurs et les ancrer dans le contexte local. Instaurer la collaboration entre les institutions, les contributeurs et les associations. L’appui et l’accompagnement de ces institutions surtout gouvernementales deviennent très importants dans l’atteinte des objectifs de la digitalisation des territoires. Prévoir un cadre de partage et de redistribution de données dans la mesure du possible. La digitalisation de l’adressage pour la réussite des initiatives de E- Commerce. Plus de programme de formation sur le digital pour faciliter l’insertion socioprofessionnelle jeunes dans un monde de plus en plus compétitive. Inscrire toute activité de collecte de données et de numérisation d’informations dans un cadre juridique prévu par les commissions de protection de données à caractère personnel.

Favoriser la collaboration entre les acteurs par la mise en place des synergies des initiatives. soutenir le sous-projet de la Conférence Internationale de la digitalisation des Territoires, dénommée  » Ville Digitale « qui vise à :  digitaliser Les territoires pour la construction de smart city; engager activement les citoyens dans le processus de digitalisation de leurs territoires à travers les formations, cartographie numérique, collecte et analyse de données; construire des compétences locales pour assurer la mise à jours des Données par les citoyens; doter les collectivités territoriales d’outils, de Ressources Humaines de qualité et de Bases de Données fiables leur permettant de réaliser des diagnostics et un suivi précis des situations en (équipements publics, ressources naturelles existantes, zones critiques…).et de prioriser les réponses à apporter en termes d’aménagement ainsi que de mieux recenser les besoins des populations, tout en assurant un meilleur suivi des projets dans le temps.

IB KONE                                        

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité